Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


22/11/2014

La bas s'y je suis, sur le net (abonnez vous, si vous voulez!!!)

Mermet, Lordon, Mélenchon… la vidéo de la soirée aux Métallos

Le parti des fâchés tout rouge

Le 07/11/2014

Salle comble et motivée pour soutenir LÀ-BAS en route vers la toile. Vous êtiez plus de 500 à la maison des Metallos, le 31 octobre. Merci à toutes et à tous ! Et d’abord cette excellente nouvelle, plus de 6 000 abonnés en six semaines ! Bravo à vous qui participez ainsi à la construction d’un nouveau média critique, indépendant et engagé. Mais ne lâchons rien, nous en sommes au tiers du chiffre nécessaire pour faire décoller LÀ-BAS et son 7-9 NEUF. Nous pouvons y arriver, mais tout dépend de vous ! C’est uniquement avec vos abonnements que nous construisons ce site et l’équipe qui va le faire vivre.

Alors abonnez-vous, faites abonnez, faites circuler sur vos réseaux, soutenez la différence, la vraie.

Et voici de larges extraits vidéos de la soirée. Pour vous régaler et vous fâcher tout rouge !

Lire la suite

21/11/2014

Uné année entière dans les arbres


Un jour, un arbre - Automne par Phares-Balises

Pris de Médiapart.

16/11/2014

Vent de « progrès » à MONTJAUX, Aveyron

Article paru dans la dépêche 15-11-2014

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Six éoliennes sur Le Puech-Guilhem

Article exclusif
réservé aux abonnés
Voir l’offre Digital

Publié le 15/11/2014 à 03:52

L'association Énergies citoyennes Vallées, Causses, Lévezou communique : «La municipalité vient de voter. Elle donne son accord au projet de la société Valeco pour implanter six éoliennes sur Le Puech-Guilhem et lui en réserve l'exclusivité.

IMGP5557.JPG 

 

Voilà une décision d'importance car dès l'étude de faisabilité, la responsabilité de la commune est engagée à long terme. Nous pouvons espérer qu'elle soit prise en toute connaissance de cause et que nos élus aient rassemblé les éléments leur permettant de maîtriser les procédures, de négocier avec «l'acheteur de droit à implantation». Il s'agit d'une transaction commerciale autorisant une société privée à utiliser de manière industrielle un espace collectif (notre environnement).

La commune et certains particuliers vont percevoir une petite partie du profit en taxes ou loyers, non négligeables à court terme, mais il n'est pas sûr que le bilan reste positif sur la durée d'exploitation. Cela mérite étude et négociation, tout n'est pas à vendre. Mesurons clairement les impacts dans la durée !

On comprend aisément qu'il s'agit pour nos petites communes rurales d'une manne financière fort tentante, surtout lorsqu'elles n'ont pas de projet de développement clairement défini. Mais a-t-on bien évalué toutes les implications ? Les montants promis par la société installatrice pour la modification des terrains et chemins de cette ampleur sont-ils suffisants ? Le démantèlement futur est-il réellement pris en charge par l'exploitant ? Les taxes perçues couvrent-elles les responsabilités prises par la commune ?

Comment prend-on en compte l'impact négatif sur les paysages qui viendra compromettre de futurs développements touristiques, la dépréciation des biens immobiliers voisins des éoliennes, la santé, la faune ?

Et cette liste de questions reste incomplète…

 

IMGP5505.JPG

 

Les industriels et technocrates de Bruxelles (et d'ailleurs) ne répondent à aucune de nos questions. Ils déconseillent le débat public. Nos voisins de Bouloc ont aujourd'hui une expérience dont il serait utile de tenir compte. La préfecture s'est prononcée contre la couverture de toute la ligne de crête du Lévezou. Le silence et la rapidité dans lesquelles ces décisions sont prises ne permettent pas de savoir si tous ces éléments ont été étudiés et si l'industriel ne conduit pas à brader irréversiblement nos causses pour quelques dizaines de milliers d'euros et pour une illusion d'écologie qui coûte aujourd'hui très cher à la collectivité».

Énergies citoyennes Vallées, Causses, Lévezou.

S'enfuir, hurler ou se soumettre face à la crise!?

pris du blog de Paul Jorion

12/11/2014

Gaël Giraud : "La dérégulation financière est notre veau d'or"


Gaël Giraud : "La dérégulation financière est... par Marianne2fr

Nos banques ont-elles tiré toutes les leçons de la crise de 2008 ? D'ailleurs une banque juste, ça existe vraiment ? Pourquoi nos hauts fonctionnaires vont-ils "pantoufler" dans la finance ? Et réformer l'euro, est-ce seulement possible ? Gaël Giraud, jésuite et économiste, répond à toutes ces questions et livre ses pistes pour en finir avec la finance folle. Un entretien vidéo d'utilité publique.

11/11/2014

Smart cat

 

07:39 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

09/11/2014

C’est pour quand la pérestroïka franco-européenne ?

Billet aussi comme hommage a un de cinq plus grands hommes politique de 20e siècle

 

La maison de France s'écroule chaque jour un peu plus, on essaie de sauver les meubles mais le résultat de cette sauvetage quotidiennement c'est que ça empire notre quotidien commun et individuelle!!!

En étant cent pourcent pro-européen, ne veut pas dire que je suis pour le mastodonte/labyrinthe bureaucratique que nous avons forgé!!!! Avec parmi un de ces meilleurs élèves : LA FRANCE! Nous avons créé une machine bureaucratique préprogrammé et nous n'osons pas pour le moment de mettre la logiciel que nous avons mis en place en cause.

Vue d’un point de vie réligo-politique nous vivons encore dans un contexte de prédestination ou l’homme est quelque part esclave de son destin.Un contexte dans laquelle nous pouvons choisir l’esclave qui nous gouverne politique, économique, médiatique, scientifique en bref le com d’images etc. etc.

media

Le seule chose que nous avons démocratisé aujourd’hui, que tout le monde a le droit de créer une religion qu’il puis faire croire aux autres : Apple, Coca Cola, Microsoft, Google,Facebook, partis-politiques, les mastodontes agro-alimentaires, cacophonie médiatique et nous même en essayant de trouve une niche dans cette royaume des esclaves, dans laquelle notre seul but inconscient est : d’être un peu moins esclave que l’autre !!!*

Surtout pas une société dans laquelle l’individu essaie de réfléchir autonome, indépendant et agir dans un monde dans laquelle il essaie d’évoluer dans un monde où il est en harmonie avec lui-même et son environnement !!!

Ca serai vu le contexte du système aujourd’hui une anarchie complète, un chute à l’enfer incontrôlable et ingérable, en bref : le chaos !!!

C’est là on peut trouver « le mur de Berlin » dans notre psychè et nous sommes obligé d’y aller pour et d'y passer pour retrouver et resentir le lien en nous même avec la vie. (ou notre « vraie nature » si vous êtes un Rousseau'ist. C'est là on peut rencontrer en nous même « la fin de l'histoire » que Francis Fukuyama a senti à tort « à l'extérieur ».

 

 

* qui a résulté, si vous avez un petit sens d'humour et auto-crique que nous sommes tous devenu « collabo » du système même le soi-disant l'homme ou entreprise le plus (im)puissant du monde.

Lire la suite

08/11/2014

Eoliens industriels prévu à Puech Guilhem Montjaux, Aveyron.

Le conseil municipal de Montjaux a décidé hier soir d'accorder son accord pour une étude de faisabilité pour mettre en place 6 éoliens sur le Puech Guilhem par l'entreprise VALECO. 8 votes pour, 1 contre et 1 abstention. Un élu n'a pas participé au débat et voté à cause de « conflit d'intérêt »*. Il y a plusiers mais ça c'est pour plus tard!

 

* morale, philosophique, économique, politique (démocratique) et individuel.

IMGP5402.JPG

 

  

Lire la suite

07/11/2014

Montjaux, Aveyron: Democratie ou Ploutocratie!?

Peut être ce soir la reponse pendant la Conseil Municipal!? 

 

de gauche à droite :

Christophe CARTAYRADE, Arnaud MARIGNAC, Christian GAUBERT (3ème adjoint), Arlette BOUDES, Philippe CAVALIER, Jean FROMENT (Maire), David ROQUES, Delphine COMAYRAS, Jean-Claude FOURNIER (1er Adjoint), Lydie VALETTE, Christian BOUDES (2ème Adjoint).

 

IMGP5602.JPG

06/11/2014

Un peu de confiance dans l'homme (nous même) quand même!!!???

Concernant (« notre ») probable démarche d'installer des éoliens industrielles sur le Puech Guilhem à Montjaux (Aveyron)

Je me sentai encore « groggy » le lendemain après avoir participer à une réunion d'information, quelque part surréaliste.

Peut-être c’est ça la réalité, que la politique même locale est (devenue) un domaine surréaliste.!? 

puech guilhem,montjaux,candades

 

... je me rends naïvement compte: qu'on est encore loin, loin d'essayer de s'entendre ou comprendre au ou moins de retrouver une base commun à partir laquelle un dialogue deviens peut être possible?

Nous n'avons pas réussie de faire, malheuresement! 

(Curieusement je me sens pas en colère mais plutôt triste.............)

 

éolien industrielles,puech guilhem,montjaux,énergie citoyenne,municipalité,habitants de montjaux,valeco

Ou autrement dit: comment dépasser notre facilité que la machine fait les choix pour nous!?

Si, le résultat annoncé sur papier pour nous est le plus important critère pour faire nos choix, comment avoir un meilleur maîtrise intégré sur la réalité aujourd'hui?! C’est impossible on court chroniquement derrière « les choses » et on peut construire « rien de durable » au sein de la société, même si c'est renouvelable! ;-)  (Nous vivons d'un certain façon chroniquement « hors sol ») Nous avons créer façon parler et en réalité le système le plus efficace pour déresponsabiliser nous mêmes (dans le privé et dans le public.)

Si nous avons même localement les mêmes reflex qu’en « Paris » ou « Bruxelles », comment on veut que ça change au niveau de la communauté des communes, département, la région, nationale ou européenne ?

éolien industrielles,puech guilhem,montjaux,énergie citoyenne,municipalité,habitants de montjaux,valeco,léviathan suïcidaire

Oui, c'est même en dehors la question et réponse binaire « pour ou contre les éoliens industrielles »

Si nous ne croyons pas un petit peu en l'homme (sans devenir naïve) on ne sera jamais capable de sortir le cercle vicieux* destructif que nous avons mis en place pour « gérer le monde » même pas dans notre petit monde à Montjaux.

Pour le moment c'est l'inconscience (le léviathan suïcidaire) qui règne, même si je sais que il y a aussi heureusement beaucoup de bon volonté partout et même au sein de notre municipalité. Mais nous sommes prisonnier d'un labyrinthe technocrate/bureaucrate pré-programmé « chacun pour soi », qui fait les choix pour nous: le levier comptable qui nous rends « riche » plus vite. Mais à quelle prix?????!!!! Comment sortir cette prison technocrate et essayer de donner vie à notre bonne volonté!? Ça demande surtout du courage à l'intérieur de nous-même pour le faire vivre en relation avec « les autres »!

 

 Vendredi soir 7 novembre le Conseil Municipal va évaluer la décission prise.

 

 

* le profit comptable avant l'homme chroniquement

texte strictement au titre personel