Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/05/2012

Montesquieu, Smith & Marx not that different in their thoughts

Picture taken hazardous from the internet, but maybe an interessting book???

 

part of application no. 17971/11 send to European Court of Human Rights 15 March 2011

 

Hoopman for the Netherlands

 

 

Great thinkers all recognised the dangers of concentrating power in a relatively small group of people. From different angles and in different contexts, the “big three” have all given their vision of this: Montesquieu (1689 – 1755,) Adam Smith (1723 –1790) and Karl Marx (1818 – 1883.)

 

Montesquieu could perhaps be considered the founder of the political separation of powers. Adam Smith knew that an economy profits from individual initiative and maximum participation, with the result that economic communication remains in balance because of mutual competition. Adam Smith can, in a sense, be seen as wanting to keep the economic concentration of power under control by means of a kind of “economic separation of powers”. Mergers and the endless buying up of companies is at odds with this. How can you sum up Karl Marx’s ideas? Maybe he can be regarded as the scientific founder of “social equality”. The isolated role of money in society has alienated man from this social equality so that he lives in a kind of permanent and anxious isolated exile.

Lire la suite

08:49 Publié dans philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

21/05/2012

Austérité, croissance, pavlof-media-politique et croyance ............

et la mascarade marketing politico-économique déstructive continue............. ............. .................

Je ne pouvais pas mieux exprimé que Plantu.

07/05/2012

The forgotten integration (spirit of law)

(prochaines mois très peut de publications)

Lire la suite

06/05/2012

Messi (grand joueurs de foot 14)

Lire la suite

12:52 Publié dans foot | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

04/05/2012

A jungle of profit

The documentary "A jungle of profit" is an innitiative of the dutch association the club of Rome by Tineke Lambooij en Bas Jurres.

Good intentions but unfortunately very little sense of reality.

Let me try to say why otherwise my own "good" or "bad" intentions show little sense of reality.

Some of the people interviewed in this pre-edit are (former dutch) politicians from wich I appreciate for exemple Ruud Lubbers, former prime-minister of the Netherlands. This doesn't mean that a fully agree with him! "The laws of profit" have there own dynamics and  if you leave your inner-judgments out of that, then you only will create a sort of sustainable-fascism. If profit as leading technocratic mechanism is left out of the discussion as a sort of untouchable dogme, politicians and ordinary businessmen well stay trapped in its bureaucratic (sustainble ;-) ) prison.

Profit seen from within the actual context is about how to dominate others, you can label it as "economic", "just", "sustainble" or whatever other good intention it will be one dominating the orther. So in the end it will not work, wich means we stay trapped in the jungle of bureacratic profit.

But is very nice to see that former enviromental minister Hans Alders is pin-pointing the problem/challenge very well when he expresses his experiences when he talks with "the business world" when the ask or even cry out:

What can we do, tell us what can we do   !!!!!   ???? 

 

Profit is today is a bureacratic translation, change "profit" in "living-priorities" and we may find new ways of economic-communication, much less paronoid and confusing as it is today.

01/05/2012

Le jour où je me suis vraiment aimé…



Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment,
Et alors j’ai pu me libérer.
Cela s’appelle l’estime de soi

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
N’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque j’allais à l’encontre
De mes convictions. Aujourd’hui, je sais que
Cela s’appelle l’authenticité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que
Tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui je sais que
Cela s’appelle maturité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai commencé à percevoir l’abus, dans le fait de forcer une situation,
Ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
Sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts,
Et que ce n’est pas le bon moment… Aujourd’hui je sais que…
Cela s’appelle respect

Le jour où je me suis vraiment aimé
J’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire…
Personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que…
Cela s’appelle de l’amour propre

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans,
J’ai abandonné les hypothétiques méga-projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plait
Et à mon rythme.
Cela s’appelle simplicité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé de chercher à toujours avoir raison et me suis rendu compte
De toutes les fois où je m’étais trompé.
Cela s’appelle humilité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Cela s’appelle plénitude

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient
Un allié précieux.
Cela s’appelle savoir vivre

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.

Du chaos naissent des étoiles.

Charlie chaplin

 

 

 

 

 

un merci à Valérie pour me faire connaître ce poème