Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/08/2013

Conférence de Paul Jorion sur John Maynard Keynes


Nouvel billet de Paul Jorion aussi publié dans le Monde 6/7 janvier 2014 Keynes nous jugerait sévèrement.

Résumé à ma façon du Discours de Paul Jorion

Lazaret Ollandani, Ajaccio. 19 juillet 2013

 

« Un homme pour demain (le vrai) John Maynard Keynes 1883 - 1946. »

 

Introduction

 

A 17 minutes Paul Jorion commence son discours

John Maynard Keynes est un penseur d'avenir, son message/observation est toujours d'actualité.

Il est à la base un Mathématicien mais se ne voulais jamais se restreindre dans une domaine/spécialisation. Il était directeur de théâtre à Cambridge, marié avec une ballerine Russe.

Très intéressé par les travaux d'Isaac Newton selon Keynes le dernier des magiciens. Pas que intéressé par la physique mais aussi par la numérologie et alchimie.

Vers 26 minutes : Théorie_générale_de_l'emploi,_de_l'intérêt_et_de_la_monna... n'est pas un travail quantitative mais plutôt sur le contenue, un approche « non-économiste ».

Il y a qu'un vrai économiste keynésienne : Hyman Minski le reste prennent se qu'ils veulent sans être dans un vraie esprit de Keynes.

Keynes n'est pas un grand fan de Marx, il préfère l'inconnue Silvio Gesell avant Marx.

Le Capital est un critique de la pensée politico-économique. Un peut comme réponse à « la richesse de monde » d'Adam Smith et les suites par David Ricardo.

(35 minutes) Silvio Gesell ne croit pas que les problèmes sociaux se résous avec une révolution, mais sont lié à la fonctionnement de l'argent. Selon Gesell nous avons besoin un monnaie qui rouille (l'argent fondante) Utilisé dans les économie/monnaie complémentaire.

(40 minutes) Emploi, Intérêt et la monnaie

On ne vit plus la même chose qu'à l'époque de J.M. Keynes.

Aujourd'hui par exemple les gens sont remplacé par un logiciel.

L'emploi c'est le plus important des trois !!!

(44 minutes) Selon Keynes il faut se débarrasser de la question de l'intérêt.

(48 minutes) Un intérêt de 5,2% sur un emprunt de 30 ans, à ce taux exact de 5,2 pourcent l’emprunteur paye le double se qu'il a prêté.

Nous sommes dans un système déséquilibré, dans laquelle il y a un concentration de la richesse d'un côté et pauvreté de l'autre.

Il y a des statistiques américaine qui le montrent bien :

 

En 2000 le moité, le plus pauvres ont 2,8 % de la richesse nationaux américaine.

L'un pourcent au sommet dispose 30,8 % de la richesse national

 

En 2010 le moité des moins riche se partagent 2,0 pourcent de la richesse national

L'un pourcent le plus riche dispose 43 pourcent de la richesse nationale.

 

Au niveau mondial Christine Langlois a dit 0,5 pourcent le plus riche dispose 40 % de la richesse mondial.

 

(50 minutes) Il y a un différence entre le taux d'intérêt de production et le taux de crédit à la consommation (en principe abusif comme l'usure au moyenne age)

(52 minutes) Système de métayage

Système de la part (tous le monde reçoit un part)

système de l'usure

 

Dans l'époque de J.P Morgan ou Henri Ford la différence entre le plus bas et le plus haut payé étaient : 1 / 40

 

Aujourd'hui au niveau mondiale moyennement c'est 1 / 450 entre le plus bas et le plus haut payé.

 

(Petit parenthèse : Platon croyait qu'un société saine tient la salaire le plus bas et le plus haut entre 1 / 4. )

 

(57 minutes) : La charge de la dette. Quelqu'un (Helmuth Kreuz) a calculé la parti de l'intérêt dans un produit acheté : 40 % va vers quelqu'uns quelque part.

(58 minutes) L’euthanasie de la rentier (traité dans la dernier chapitre de Emploi, Intérêt et de la monnaie)

 

59 minutes : Selon Keynes, ce payement de l'intérêt est un mauvais conception de la propriété !

Selon Keynes, l'intérêt est un compensation de la risque couru et doit s'arrêter là.

 

Question PH : La frontière entre ces deux observations se trouve ou et comment « l'objectiver » ?

(1H-01M) Selon Paul Jorion les taux d'intérêt sont au centre de l'actuelle crise.

 

(1h – 03 m) Suivre l'exemple d'allemagne experte plus que nous importons? Martin Wolf (Financial Times) se demande. Si tous le monde fait comme allemagne exporter plus qu'on importe ….... ….... Comment c'est possible ?! Vous vivez vraiment dans le pays d’Emmanuel Kant ?

 

(1h -04 m) Nous avons besoin un chambre de compensation internationale. Parce que aujourd'hui un pays exportateur net est capable écraser un pays en déficit. En créant un chambre de compensation international qui fait les compte annuel en compensé celles qui sont en déficit et pénalisé l'exportateur net pour équilibré les rapport de forces entre pays.

Pour un pacification de l'économie entre les pays.

Pour moi (PH) l'essentiel observation pourquoi Keynes est un de plus grand économistes.

 

Un nouveau Bretton Woods, mais maintenant dans l'esprit de Keynes et pas dans l'esprit des États-Unis à l'époque qui a imposé le dollar comme monnaie internationale. Nous avons besoin de créer un nouveau ordre monétaire mondiale.

(à l'époque états-unis représente 60 - 75 de l'économie mondiale)

 

Depuis 42 ans il n'y a plus ordre monétaire internationaux. (Nixon en lachant le standard d'or))

 

(1 h – 10 m – 1 h 25 m)

 

Très éclairant, écoutez vous même !

 

L'observation (1 h - 15 m) de Sismond Sismondi est éventuellement très utile pour éliminer la faim de toujours plus et l'isolement dans laquelle l'économie veut fair de profit à tout pris. 

 

L'euthansie de rentier n'a pas eu lieu

Chambre de compensation lié avec le bancor

 

Pourquoi la révolution française n'a pas fonctionné?

 

1h - 21 m

La verrouillage de la propriété privé est inviolable et sacré comme écrit dans l'article 17 de la déclaration universelle des droits de l'homme pendant la révolution française pèse toujours sur notre société et nous n'avons libéré nous de cela en le relativisant.

 L'homme qui s'avéra toujours avoir eu raison et ne fut jamais écouté

 

****************************************************************************

 

Comme Paul Jorion je suis d'accord John Maynard Keynes est un des plus grands économistes et au quotidenne les économistes et politiciens on fait n'importe quoi avec la pensée.

La seule différence qui je voit que j'ai avec Paul Jorion et probablement avec Keynes c'est que l'intérêt est une illusion comme valeur de l'argent. Dans l'abstrait l'inflation égale le taux d'intérêt*. En bref ça veut dire on a créé un cirque pour entretenir notre croyance/marketing que l'argent a une valeur de lui-même. C'est nous qui le croyons et on veut que l'autre croyait aussi. Si on comprend l'esprit de l'argent il n'y a pas de risque couru ou un taux a assuré**. L'argent a une valeur rélative, toujours en context d'un produit ou service? Sans eu l'argent n'a aucun valeur en soi!!!!!

 

 

 * Comme Paul Jorion aurait dit, c'est un malconception de la propriété.

 ** Seulement quand on croit que l'argent a une valeur en elle même c'est vrai que nous cherchons une assurance pour cette croyance. C'est ici ce trouve la germe de la peur, de la chantage, la domination, l'alienation, l'abus de pouvoir par un soi disant hiérarchie humaine de la société ou finalement personne est résponsable de quoi se soi parce que nous sommes devenues des fidèles angoises ou "fascistes technocrates".

 

*** Des liens sur le blog de Paul Jorion ou il parle de Keynes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.