Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/12/2013

L'essence de la démocratie (VI) par Peter Pappenheim

Premier Billet: L'introduction

 Billet V La démocratie peut elle functionner

 

6. LES PROCÉDURES NE SONT QUE DES MOYENS POUR LE FONCTIONNEMENT D’UNE DÉMOCRATIE.

Une fois accepté le principe d’une démocratie, aussi bien que ses principes de justice, les principes moraux et les devoirs de l’État qui en procèdent directement, il faut établir les moyens, les procédures, nécessaires pour atteindre des accords sur toutes décisions à prendre, tout en assurant le respect des principes démocratiques. Le plus courant, c’est le vote, mais parfois d’autres moyens peuvent être plus appropriés, par exemple un tirage au sort. Pour respecter le critère de l’égalité subjective, les procédures doivent être indépendantes de tout intérêt propre et donc être fermement en clairement présentes dans un document de base, la Constitution. Une constitution ne doit comporter que le principe démocratique, les procédures de décision et quelques droits de base directement déduits de ce principe. Pas de référence à une identité christiano-juive, islamique ou autre, droit des animaux, etc. Renoncer à ces éléments additionnels est le premier sacrifice à faire pour permettre le minimum d’accord nécessaire à une démocratie en tant qu’association volontaire. Étant donné les ravages que l’introduction de ces éléments peut générer, un démocrate considérera leur suppression comme une bénédiction plutôt qu’un sacrifice. Les procédures peuvent être, et sont souvent, abusées. Pour prévenir les abus ou au moins les contenir dans des limites raisonnables, l’objectif des procédures doivent être suffisamment clair pour pouvoir servir de standard d’évaluation ; leur application doit être organisée et surveillée correctement, et objectif comme application doivent respecter, et être compatible avec, le principe démocratique.

 

Définir la démocratie par ses procédés est une erreur qui génère le paradoxe bien connu de la démocratie : si vous acceptez comme démocratiques toutes les décisions prises en accord avec ces procédures, vous ne disposerez d’aucune base d’argumentation à opposer à des lois basées sur la race, la religion, etc., si elles sont acceptées par une majorité légale. Les démocraties occidentales ont tendance à utiliser leurs propres procédures en tant que test limite pour une société démocratique et comme base pour les droits universels. De ce fait, ils imposent aux pays en développement des systèmes que ceux-ci ne sont pas encore prêts à appliquer. Cela sert aussi d’excuse pour éviter la responsabilité qui consisterait à aider effectivement ceux qui ont la volonté d’essayer (voir chapitre 7). Et c’est un prétexte pour déclarer qu’un libre marché capitaliste est un préalable nécessaire à toute démocratie, lui donnant ainsi une priorité imméritée par rapport à tous les autres droits et considérations dérivant du principe démocratique.


Billet VII: Les taches de l'état dans un démocratie

Les commentaires sont fermés.