Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/08/2014

Une nouvelle aristocratie de l’argent, par François Hollande

FrancoisPremier.jpg

Si je me trompe pas le photo est de Marianne ou gigistudio.over.blog.com

Une nouvelle aristocratie de l’argent, par François Hollande

reprise de blog de Paul Jorion

27 août 2014 par Paul Jorion | Print Une nouvelle aristocratie de l’argent, par François Hollande

Une excellent analyse de la situation présente, qu’il est bon de rappeler !

«Une haute bourgeoisie s’est renouvelée. On est passé d’un patrimoine jusque-là détenu par l’actionnariat familial, et transmis par héritage, à un actionnariat managérial qui s’est lui-même autopromu, autorécompensé, auto-organisé et autosolidarisé. Or il s’est trouvé par un fait de circonstance – mais qui n’est pas sans conséquence sur le plan idéologique – que c’est au moment où la gauche arrivait aux responsabilités, en 1981, que cette mutation profonde du capitalisme s’est produite.

Une génération – celle issue des cabinets ministériels des années 1980, de gauche comme de droite – s’est retrouvée aux commandes d’entreprises parce que le capitalisme lui-même n’avait plus de dirigeants, faute de familles suffisamment nombreuses, faute de compétences assez solides. C’est l’appareil d’Etat qui a fourni au capitalisme ses nouveaux bataillons, ses nouveaux cadres, ses nouveaux dirigeants. Ainsi est apparue cette situation inédite où des hommes, des femmes – plus d’hommes que de femmes – issus de l’Etat, de la haute fonction publique, sont devenus non seulement des responsables d’entreprise – cela s’était déjà produit dans le passé –, mais aussi des détenteurs – en quelques années – de fortunes considérables. Venus d’une culture du service public, ils ont accédé au statut de nouveaux riches, parlant en maîtres aux politiques qui les avaient nommés.


 

Là est le fait nouveau. Un changement de hiérarchie s’est opéré dans l’ordre des pouvoirs : “Puisque nous, nous avons réussi, puisque nous, nous sommes les représentants du capitalisme mondialisé, nous savons aujourd’hui ce qu’il faut faire. Nous le savons mieux que vous.” Aux yeux de cette nouvelle aristocratie, l’argent est devenu une référence bien plus fiable des représentations sociales que le mode d’attribution du pouvoir politique.»

Devoirs de vérité, p. 159-160.

François Hollande

 

Ajouté 28 août 2014  source: Le Monde Plantu

plantu, le monde, 27-8-2014ps L'article dans le Monde de hier donne plutôt  une image nuancé d'Emmanuel Macron, il m'inspire un peut mieux que Arnoud Montebourg*.

Mais il n'y ni solution dans la politique d'autérité ou de relance, le nouveau ministre semble s'accorder aux lois économique "des plus forts" en soyant plus "réaliste". Mais aujourd'hui ça ne suffit plus!!!!! La vrai ouverture doit se trouver dans l'homme un vrai projet commun dans in esprit de loi à l'intérieur de nous à nourir!

 

Ajouté 29 août 2014: Avec Emmanuel Macron les lobbies avaient (vraiment) la table ouverte à l'élysée par Emmanuel Lévy (Marianne)

 

* Il est trop dans l'imagerie/réthorique de la solidarité un peut comme Mélenchon et la populisme de Le Pen et dans cette imagerie et réthorique au fond on peut rien vraiùment changer.  Le politciens et même nous simple citoyens on se comporte comme "des vendeurs de rêves d'un réligion économique institutionalisé" **sans conscience ou très très peut. :P

** Pour le moment "gauche" et "droite" croit dans la même rêve différement. Sans comprendre que "cette rêve" a une base commun on ne peut rien faire. Sans coöpération quotidiennement cette "idéal" ne peut jamais s'incarner dans notre société.

Les commentaires sont fermés.