Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/03/2016

Un de plus grands joueurs de foot et certainement le plus grand visionair de foot!

johan cruyff

anglais, néerlandais et dans le menu il y aussi en espagnol je crois, pas en français

 

Un petit anecdote personnel, quand j'ai été 18 ans je suis allé voir mon favorite de jeunesse Willem van Hanegem pour son match d'adieu en 1983, c'est la que j'ai vue pour le premier et dernier fois et Willem van Hanegem (Feyenoord) et Johan Cruyff (Ajax). Cruyff était d'Ajax et à l'époque je ne pouvais pas être admirative d'un joueur d'Ajax, c'était l'équipe adversaire. Johan Cruyff était déjà aussi vers sa fin de son carrière et moi je le voyais de la deuxième ring (haut dans le stade de Kuip à Rotterdam) et j'étais stupéfait de voir Johan Cruyff joué dans un match sans réelle importance. Je me pose la question, si Johan Cruyff a eu des jeux en arrière de sa tête...... ? Quelle intuition/instinct du foot, depuis je suis commencé de suivre un peu mieux cette très, très grand joueur, personnalité et très grand entraineur avec un vision absolument authentique du foot............

Johan Cruyff, quelqu'un qui me donne des frisons quand je pense à lui................

Quelqu'un qui a montré que c'est possible de sortir la cave de Platon, que la liberté est quelque chose à l'intérieur de chacun de nous. C'est peut être bizarre que je écrit cela sur un joueur de foot, mais pour Johan Cruyff je ressens comme ça, il y a eu le courage de prendre son chemin à lui. Bravo et merci pour montrer l'exemple, la liberté est partout aussi dans la foot! ;-)


Johan Cruyff, le "Hollandais volant", est mort à 68 ans

 

Un petit clin d'œil à la fin, il y a deux semaines Johan Cruyff dit c'était 1 - 2 pour lui à mi-temps, il a mis nous encore sur le mauvais pied, comme la vie peut faire dans la plus grand sens du terme.

13/03/2016

Sol, Mood .................

Sol bouleverse et rend fou les coachs avec « Crazy » (Gnarls Barkley) sur WAT.tv

 

Slimane touchant avec sa version de "A fleur de toi" (Vitaa) sur WAT.tv

 

 

 

Lire la suite

35 heures et les pousières (Interception- France Inter avec Pierre Larrouturou)

L'observation de Pierre Larrouturou (vers la fin de l'émission) est plein de bon sens, mais à la même temps reste un approche "technocrate" il va chercher une nouvelle équilibre plus saine, mais là, ça recommence le système politico-économico-financier va imposé pour "être plus efficace" ou "plus compétitive". Pierre Larrouturou fait nous gagner les temps, mais c'est le fonctionnement du système qui continue de nous imposer ces lois (plus efficace que notre constitution et ils ne sont pas décrits!)

Les 35 heures eux même dans leur époque on doit comprendre dans un contexte de "gagner du temps" mais fait dans un contexte de "compétitive" c'est perdu à l'avance!

 

Site de l'émission

03/03/2016

On vaut mieux que ça!

 

Ce n’est pas toujours utile de prendre un sujet qui est lié à tant d'autres, mais en général on doit essayer de faire avec. Avec la challenge de pas trop isoler le sujet mais d’essayer de donner plus de contexte pour mieux voir/comprendre les enjeux de « tout le monde ».

Vue du système on peut si on veut, comprendre l’envie de plus de flexibilité/facilité pour les patrons, que l’embauchement devient pas une prison pour les patrons et les travailleurs.

(Mais le système est bête, sans âme, conditionné, sans l'esprit)

Il y a apparemment une expression chinoise quand tu veux du mal à quelqu’un, qui dit : « Je te souhaite beaucoup de personnel ».

 

Est-ce qu’on doit travailler et être patron pour vivre correctement ou doit on travailler pour que le patron profite de ton travail ?

Ces sont deux questions/concepts avec des réponses complètement différents !!!

En bref les patrons doivent se libérer du carcan dites financiers pour restaurer une relation saine avec l’entreprenariat et les travailleurs. Les salaries doivent apprendre et trouver le travail qui leur intéresse vraiment et pas être pris en otage par un salaire pour faire n’importe quoi.

C’est un changement énorme qui demande un bouleversement de mentalité et comportement « des patrons » et « des employées » en bref d’arrêter se diviser et dominer mais coopérer pour retrouver des bases communes. Pas pour faire du profit comptable mais pour vivre en société sainement avec moins des peurs existentielles que aujourd’hui.

Le rôle de la politique doit se restreindre à faciliter un comportement de coopération entre citoyennes qu’il se débrouille mieux entre eux n’importe qu’elle rôle qu’ils ont pris et qu’ils sont moins dépendant de l’actuel mascarade média-politique qu’on leur essayer de faire croire utile.