Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/02/2018

Armand Vernhettes humaniste à Montjaux et ailleurs décédé

Armand Verhettes, Simone BollardièreArmand Vernhettes ici avec Simone de Bollardière, la veuve du général, ont animé, à Guidel (56), l'assemblée générale de l'association 4 A qui oeuvre en faveur de l'Algérie.

Photo Y.G.    pris de Télégramme

 

 

 

Armand Vernhettes, Maire de Montjaux quand je suis arrivé en Aveyron fin 1999, dans ma subjectivité de l’époque un maire « fin de mandat ». Et a ma grande surprise en écoutant la bas si j’y suis en 2004 dans la voiture cette émission animé par Daniel Mermet, j'entends Armand Vernhettes parler de ses expériences en Algérie et qui m’ont  profondément touché. 

L'émission commence à 9 minutes des le début et Armand Vernhettes parle pour le premier fois à partir de 21 minutes.

J’entends à ma surprise, l’ancien maire de Montjaux, Armand Vernhettes et quelques camarades courageux (Robert Mazeran, Michel Delsaux, George Treilhou) parler profondément humain d’une période si complexe et si douloureux : leur présence intérieurement clivant dans la guerre en Algérie.

Pour moi c'est énorme, quatre anciens appelées de la guerre en Algérie, jeune à l'époque et aujourd'hui (24 novembre 2004) dans l'automne de leur vie qui parlent d’une période dur de leur vie. De leur impuissance à l'époque, leur sentiment de culpabilité par rapport à cette période si douloureux pour ces jeunes garçons obligé d'aller pour "leur patrie". Mais ce qui me touche si profondément, c'est le fait qu'ils osent de s'exprimer sur cette période bouleversant dans leur jeunesse. Qui a laissé des traces profondes dans leurs âmes. Parlant de leurs doutes, leur fragilité pris dans "une machine de guerre" qui n'était pas le leur ...

Leur courage d'en parler à notre époque est un cadeau à nous tous et qui sont un exemple pour nous tous, de nous encourager de dépasser de frontières douloureux des non-dits tant présent dans notre société et oui parfois certainement en nous-même. 

Ce n’est pas une question « de vérité » mais la libération de parole si longtemps mis en vieille mais toujours présent qui est le vrai enjeu de tout ça. Un grand merci de ma part à Armand Vernhettes, l’association 4ACG et tous qui ont contribué à cette libération de parole enfermé.
Merci pour cette courage, qui mérite plus qu’une médaille d’or au jeux olympiques en Pyongyang. (Un petit clin d’œil bienveillant vis-à-vis de notre sens des priorités dans la vie sociale et individuelle.)



A voir!!!!!  Retour en Algérie film d'Emmanuel Audrain sur le même sujet!

https://soundcloud.com/chictype/retour-en-algerie 

Les commentaires sont fermés.