Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/09/2013

Consomme, travaille et paye tes impots, regarde la télé .... et surtout ...

16/09/2013

Let's sue the bees for distribution of our intellectual property

 

« Et pendant que nous y sommes, nous allons poursuivre les abeilles pour la distribution illégale de notre propriété intellectuelle »

 

 

from: http://www.newyorker.com/cartoons/daily/flake#slide=1

 

13/09/2013

Revenue de base, une impulsion culturelle

 

ausi visible sur: http://www.kultkino.ch/kultkino/besonderes/le_revenu_de_b...

09/09/2013

L'intégration de l'économie dans la démocratie et la démocratie dans l’État de droit.

L'intégration schématique

 

 

(ou comment un petit schéma pouvait changer le monde ;-) :P :-)  )

Lire la suite

30/08/2013

Attaque à l’arme chimique en Syrie ? Ayssar Midani décrypte la propagande

Une version qu'on entend pas trop dans la pravda occidentaux. (à lire avec une réflection "clin d'oeil")

Prit du site Investig'action de Michel Collon

14/08/2013

The death of Emmett Till

Paroles de chanson
Bob Dylan - The Death Of Emmett Till


'Twas down in Mississippi not so long ago,
When a young boy from Chicago town stepped through a
Southern door.
This boy's dreadful tragedy I can still remember well,
The color of his skin was black and his name was Emmett Till.

Some men they dragged him to a barn and there they beat him up.
They said they had a reason, but I disremember what.
They tortured him and did some evil things too evil to
repeat.
There was screaming sounds inside the barn, there was
laughing sounds out on the street.

Then they rolled his body down a gulf amidst a blood-red rain
And they threw him in the waters wide to cease his
screaming pain.
The reason that they killed him there, and I'm sure it
ain't no lie,
He was a black-skinned boy, so
he was born to die.

And then to stop the United States of yelling for a trial,
Two brothers they confessed that they had killed poor
Emmett Till.
But on the jury there were men who helped the brothers
commit this awful crime,
And so this trial was a mockery, but nobody seemed to mind.

I saw the morning papers but I could not bear to see
The smiling brothers walkin' down the courthouse stairs.
For the jury found them innocent and the brothers they went free,
While Emmett's body floats the foam of a Jim Crow southern sea.

If you can't speak out against this kind of thing, a crime
that's so unjust,
Your eyes are filled with dead men's dirt, your mind is
filled with dust.
Your arms and legs they must be in shackles and chains, and
your blood it must refuse to flow,
For you let this human race fall down so God-awful low!

This song is just a reminder to remind your fellow man
That this kind of thing still lives today in that
ghost-robed Ku Klux Klan.
But if all us folks that thinks alike, if we gave all we
could give,
We could make this great land of ours a greater place to live.

Lire la suite

14/05/2013

Un mur de lamentation en Europe!? (1)

- en cours de l'amélioration perpétuelle de l'imparfait -

 

Le sens de l'absurde

La Cour Le Mur des Droits de l'Homme de l'Europe à Strassbourg

 La conscience  de l'europe
Ou comment faire pour (re)vivre l'esprit de loi?

 

Prisonnier de sa propre marketing comme nous tous?

 

J'ai reçu hier un lettre de la Cour Européenne des droits de l'homme concernant la requête 17971/11 et ici un parti d'une deuxième lettre enoyé mars 2012. Début avril cette année j'ai envoyée une troissième lettre et apparemment celle là a aidé la cour de m'envoyer sa premier réponse dans deux ans. Pour me dire que la requête n'était pas conforme les articles 34 et 35 du convention. Pas d'autres explications et une porte qui jamais était ouvert se ferme. Mais j'ai eu la possibilité de mettre en bout de papier dans ce mur de lamentation européenne à Strasbourg. ;-)

Je ne suis pas le premier à qui ça s'arrive......
Mais plus important, comment retrouver une cohésion et réciprocité partagé par chaque individu dans notre société?  Une mission impossible par la concurrence mutuelle! 
Mais qui va le dire à François Hollande, M. Rutte, M. van Rompuy, M. Barosso, . M Bayrou, M. Fillon, M. Gallois, la presse, les économistes, les entrepreneurs, les employées, les Syndicats, les parents, étudiants, enfants et à nous même?

Le mieux est d'essayer de comprendre. Personnellement je ne crois pas au renversement du système. Je vis dans un pays dans laquelle la révolution était plutôt catastrophique. Dans laquelle les institutions ont prit la rôle du Roi, intouchables dans une façon « plus moderne ». Mais je ne suis pas contre les institutions Française, ni celle de Pays-Bas ou d'Europe!!!* Si nous ne voulons croire ou pas ces institutions sont aussi responsable d'un certain stabilité que je suis heureux de percevoir. Et sa mérite cent pour-cent d'être reconnue!!! De ce point de vue je suis conservatrice.

 

Mais pas une conservatisme enfermé en lui même.

Sans une dose sain d'anarchie (l'indignation contre l'abus de pouvoir) et la solidarité et liberté l'esprit conservatrice est mort.

La changement profonde de la société est que possible qu'on accepte que nous ne sommes pas parfait et que nous avons peut être peur de changer nos habitudes. C'est important que nous acceptons que nous sommes ici et maintenant avec tout nos défauts et tout est là. Nous n'avons pas besoins plus ou moins, juste la volonté de voir que l'humanité est sur la même bateau (la terre) et que tout est là. Si on voit que nous pouvons co-opérer et partager, nous gagnerons la dignité d'être humain parmi d'autres, c'est la plus grand récompense que je pouvais imaginer. 

 

*******

 

 

* Oui il y a un côté de syndromisation de stockholm, je dois faire attention!!!! ;-) :P

Lire la suite

29/04/2013

La banalité du mal plus proche que nous voyons

 

Douloureuse exercise de voir soi-même dans ce monde en perte de sens, perte de la raison et l'empathie profonde de la réciprocité. Est ce que nous pouvons tout simplement nous observer sans nécessairement le juger? Créer l'espace et temps d'accepter que nous somme pas parfait!!!??? Voir "la dette" intérieur vis à vis la vie elle même. Non, pas la dette au monde financier ou à une religion, ni monde politique. La dette qui se situe en profondeur de notre âme, que nous devrons protéger qu'il ne soi pas exploité par le monde extérieur. Est-ce que nous pouvons libérer cette dette intérieur sans qu'il soi exploité dans une monde prédatrice?

 

Pour Adolf Eichmann le non-existant, ça n'a pas posé une question, il a juste fait ce qu'il croit est lui demandé, sans donner une signe de vie en lui-même, quand il était dans la viitrine de Jerusalem. En allemagne, Autriche et Hongrie c'était pas tout à fait ça!!!! ;-)

 

Est ce que nous voulons que nous se réveillons ou est ce que c'est plus confortable de ne pas avoir une dialogue avec soi-même? L'autruche est plus profitable!!!! ?? Le monde est telle qu'il est, si je ne fait pas ce que ce monde me demande c'est vite fini. Peut être vous connaissez l'exemple des jeunes étudiants de droit qui enthousiaste commence son étude et pendant et après son étude se rends compte qu'il a perdu ses soi disant illusions? Le monde peut être cruel à ce point, comme il ét certainement aussi pour Monsieur Eichmann, qui sans être conscience a choisit de devenir une sorte de zombie à Jerusalem!

Mais dans sa vie active il n'était pas une zombie il a fait carrière!

 

Sans nous juger ou juger l'autre, mais sommes nous si différents, bien-sur sûr une dégrée différent, est ce que nous avons pas perdu aussi pour un parti le lien avec l'essence vitale caché en chaque être humain? Est ce que nous voulons que chacun est capable de réfléchir lui même, de se sentir vivant en relation avec la vie même?

 

Sa ressemble plutôt comme une sorte d'anarchie incontrôlable en premier vue, non?

 

 

Est-ce que la banalité du mal, n'est pas partout dans notre société en perte de raison sain et de la sens. Chacun se bat pour soi sans cohérence et lien hors notre petit monde, dans notre petit cinéma de Platon isolé des autres? Est ce que la politique, la commerce, la religion veut que nous évoluons vers une sorte de liberté intégré ou nous préférons que l'autre reste dépendant un façon ou l'autre de nous?

 

Un petit blabla après que j'ai vue l'excellente film de Margarethe von Trotta, Hannah Arendt hier.

Quand Claude Lanzmann repond à Hannah Arendt Marianne (ajouté 13-5-13)

 Claude Lanzmann, les procureurs se calmeront (ajouté 23 mai 2013)

deux articles par Aude Lancelin pour le sorti de documentaire de Claude Lanzmann: Le dernier des injustes: 

 

 

 

Claude Lanzmann, le dernier des géants?

 

Lire la suite

19/04/2013

Marzials et Roquetaillade un destin lié par Marc Vaissière

2012-vallee-de-la-muse-texte.jpg

Roquetaillade et Marzials, deux villages pitoresque parmi d'autres (comme Montjaux, Castelnau-Pegayrolles et Castelmus) dans la vallée de Muse 20 km ouest de Millau

 

À paraître en Mai 2013

 

C’est un parcours patrimonial et historique que propose l’auteur pour la découverte de Marsials et Roquetaillade qui furent deux chefslieux de communes du département de l’Aveyron.

Le territoire de la commune de Roquetaillade est englobé aujourd’hui dans celui de Montjaux. Par contre, celui de Marsials fut grandement amputé au profit de la commune de Castelnau-Pégairoles.


 

DESCRIPTION de l’ouvrage :

Format 29,7 x 21 cm. 350 pages environ. 130 illustrations (cartes, plans, photos etc.).

 

SOMMAIRE de l’ouvrage:

 

Premier partie:

Le pays (milieu, communications, archéologie, toponymie, architecture et patrimoine). Les institutions seigneuriales (… à 1793), communautaires (… à 1790)communales (de 1790 à 1834 puis avec Montjaux), et paroissiales (… à 1802 puis en deux paroisses).

 

Deuxième partie:

La vie des uns, la vie des autres ou chronique de la vie sociale et faits divers (XVe au XXe s.).

 

Annexes avec tableaux nominatifs, et Index.

………………………………………….………………………….

BULLETIN de SOUSCRIPTION Valable jusqu’au 15 mai

 Prix de souscription : 35 euros (prix après souscription : 40 euros).

 

Le cas échéant, frais d’envoi en sus : 6 euros par exemplaire.

 

Nom et prénom…………………………………………………

Adresse……………………………………………………………

……………………………………………………………………

……………………………………………………………………..

Téléphone………………..……………………………………….

Commande ................... exemplaire(s) de l’ouvrage au prix

de 35 euros l’exemplaire.

Ci-joint mon règlement par chèque à l’ordre de

 

Association :

Al país de Monsénher

Bulletin à retourner (avec votre règlement) à :

Marc VAISSIÈRE, 440, avenue de Calès 12100 Millau

 

Afin d’éviter des frais de port, on peut retirer l’ouvrage chez l’auteur (Téf. 05. 65. 61. 23. 39).

 

 

Bulletin de souscription

 

 A lire aussi:

Balade historique à Roquetaillade par Jean-Yves Bou

Histoire incertain de Roquetaillade par Denis Guerton

29/06/2012

Ego, « égaux » et eco.

ego-egaux-et-eco.jpg