Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2013

La banalité du mal plus proche que nous voyons

 

Douloureuse exercise de voir soi-même dans ce monde en perte de sens, perte de la raison et l'empathie profonde de la réciprocité. Est ce que nous pouvons tout simplement nous observer sans nécessairement le juger? Créer l'espace et temps d'accepter que nous somme pas parfait!!!??? Voir "la dette" intérieur vis à vis la vie elle même. Non, pas la dette au monde financier ou à une religion, ni monde politique. La dette qui se situe en profondeur de notre âme, que nous devrons protéger qu'il ne soi pas exploité par le monde extérieur. Est-ce que nous pouvons libérer cette dette intérieur sans qu'il soi exploité dans une monde prédatrice?

 

Pour Adolf Eichmann le non-existant, ça n'a pas posé une question, il a juste fait ce qu'il croit est lui demandé, sans donner une signe de vie en lui-même, quand il était dans la viitrine de Jerusalem. En allemagne, Autriche et Hongrie c'était pas tout à fait ça!!!! ;-)

 

Est ce que nous voulons que nous se réveillons ou est ce que c'est plus confortable de ne pas avoir une dialogue avec soi-même? L'autruche est plus profitable!!!! ?? Le monde est telle qu'il est, si je ne fait pas ce que ce monde me demande c'est vite fini. Peut être vous connaissez l'exemple des jeunes étudiants de droit qui enthousiaste commence son étude et pendant et après son étude se rends compte qu'il a perdu ses soi disant illusions? Le monde peut être cruel à ce point, comme il ét certainement aussi pour Monsieur Eichmann, qui sans être conscience a choisit de devenir une sorte de zombie à Jerusalem!

Mais dans sa vie active il n'était pas une zombie il a fait carrière!

 

Sans nous juger ou juger l'autre, mais sommes nous si différents, bien-sur sûr une dégrée différent, est ce que nous avons pas perdu aussi pour un parti le lien avec l'essence vitale caché en chaque être humain? Est ce que nous voulons que chacun est capable de réfléchir lui même, de se sentir vivant en relation avec la vie même?

 

Sa ressemble plutôt comme une sorte d'anarchie incontrôlable en premier vue, non?

 

 

Est-ce que la banalité du mal, n'est pas partout dans notre société en perte de raison sain et de la sens. Chacun se bat pour soi sans cohérence et lien hors notre petit monde, dans notre petit cinéma de Platon isolé des autres? Est ce que la politique, la commerce, la religion veut que nous évoluons vers une sorte de liberté intégré ou nous préférons que l'autre reste dépendant un façon ou l'autre de nous?

 

Un petit blabla après que j'ai vue l'excellente film de Margarethe von Trotta, Hannah Arendt hier.

Quand Claude Lanzmann repond à Hannah Arendt Marianne (ajouté 13-5-13)

 Claude Lanzmann, les procureurs se calmeront (ajouté 23 mai 2013)

deux articles par Aude Lancelin pour le sorti de documentaire de Claude Lanzmann: Le dernier des injustes: 

 

 

 

Claude Lanzmann, le dernier des géants?

 

Lire la suite

01/09/2012

Le vent nous portera

 

Aussi super: Let me go par Sophie Hunger et Eric Truffaz chez ce soir au jamais.

28/08/2012

Into my arms

Paroles et traduction de Into My Arms

Into My Arms (Dans Mes Bras)

.

I don't believe in an interventionist God
Je ne crois pas en un Dieu interventionniste
But I know, darling, that you do
Mais je sais, chérie, ce que tu fais
But if I did I would kneel down and ask Him
Mais si j'avais pu je me serai agenouillé et je lui aurait demandé
Not to intervene when it came to you
De ne pas intervenir quand il vint à toi
Not to touch a hair on your head
De ne pas toucher un cheveux sur ta tête
To leave you as you are
De te laisser comme tu es
And if He felt
Et s'il avait senti
He had to direct you
Il t'aurait dirigée
Then direct you into my arms
Dirigée droit dans mes bras

Into my arms, O Lord
Dans mes bras, O seigneur
Into my arms, O Lord
Dans mes bras, O seigneur
Into my arms, O Lord
Dans mes bras, O seigneur
Into my arms
Dans mes bras

And I don't believe in the existence of angels
Et je ne crois pas en l'existence des anges
But looking at you I wonder if that's true
Mais en te regardant je voudrais si cela est vrai
But if I did I would summon them together
Mais si j'avais pu je les auraient tous appelés
And ask them to watch over you
Et leur aurait demandé de te surveiller
To each burn a candle for you
De tous allumer une bougie pour toi
To make bright and clear your path
Pour rendre ton chemin plus clair et plus tranquille
And to walk, like Christ, in grace and love
Pour que tu puisse marcher, tel le Christ, avec grâce et amour
And guide you into my arms
Et te guider droit dans mes bras

Into my arms, O Lord
Dans mes bras, O seigneur
Into my arms, O Lord
Dans mes bras, O seigneur
Into my arms, O Lord
Dans mes bras, O seigneur
Into my arms
Dans mes bras

And I believe in Love
Et je crois en l'Amour
And I know that you do too
Et je sais que toi aussi
And I believe in some kind of path
Et je crois en de multiples chemins
That we can walk down, me and you
Que nous pouvons parcourir, moi et toi
So keep your candlew burning
Alors garde ton chandelier allumé
And make her journey bright and pure
Et fais de son voyage de la clarté et de la tranquillité
That she will keep returning
Qu'elle puisse continuer à retourner
Always and evermore
Toujours et à jamais

Into my arms, O Lord
Dans mes bras, O seigneur
Into my arms, O Lord
Dans mes bras, O seigneur
Into my arms, O Lord
Dans mes bras, O seigneur
Into my arms
Dans mes bras

01/05/2012

Le jour où je me suis vraiment aimé…



Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment,
Et alors j’ai pu me libérer.
Cela s’appelle l’estime de soi

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
N’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque j’allais à l’encontre
De mes convictions. Aujourd’hui, je sais que
Cela s’appelle l’authenticité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que
Tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui je sais que
Cela s’appelle maturité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai commencé à percevoir l’abus, dans le fait de forcer une situation,
Ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
Sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts,
Et que ce n’est pas le bon moment… Aujourd’hui je sais que…
Cela s’appelle respect

Le jour où je me suis vraiment aimé
J’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire…
Personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que…
Cela s’appelle de l’amour propre

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans,
J’ai abandonné les hypothétiques méga-projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plait
Et à mon rythme.
Cela s’appelle simplicité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé de chercher à toujours avoir raison et me suis rendu compte
De toutes les fois où je m’étais trompé.
Cela s’appelle humilité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Cela s’appelle plénitude

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient
Un allié précieux.
Cela s’appelle savoir vivre

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.

Du chaos naissent des étoiles.

Charlie chaplin

 

 

 

 

 

un merci à Valérie pour me faire connaître ce poème

09/04/2012

La machine contre l'être humain

.... ou notre* religion populaire que nous pouvons vivre de ce qu'il n'y a pas encore produit.

 

 

 

* Une religion partagée par entrepreneurs, chômeurs, politiciens, journalistes, scientifiques-économiques moi-même et tous les autres bureaucrates.

 

 informations complémentaires,requête no. 1797111,cour européenne des droits de l'homme,revenues de l'économie réelle,revenu non encore produit,transposition de l'économié réelle en un univers de chiffres et,comptabilité,rouages insignifiants,gigantesque machine,chaine de ponzi,lettre en chaine,die gazette,presseurop,80% du fonds d'aide à la grèce,banques,contribution réelle,système illusoire,terreur de classement,religion économique

 

English version (tempory) Machine against mankind can be found here.

 

Par machine, on entend la transposition de l’économie réelle en un univers de chiffres et de nombres. Parce que nous avons attribué une valeur en soi à cette transformation, cette dernière est devenue, au fil du temps, plus importante que l’économie réelle elle-même.

 

L’économie est divisée en une économie réelle et une variante arithmétique, une comptabilité fonctionnelle en reflet de l’économie réelle. Cette comptabilité permet de comprendre et d’avoir prise sur ce qui survient dans l’économie réelle. Vue sous cet angle, la comptabilité me semble être un instrument très utile et indispensable. Mais que se passe-t-il si nous accordons à cette comptabilité une valeur en soi ? C’est alors exactement le moment où se produit une séparation d’avec l’économie réelle. Il est possible d’y pallier très simplement, en associant et faisant participer le comptable à l’économie réelle, grâce à quoi la comptabilité demeure une partie de l’économie réelle et ne s’en détache pas.

 

 

Lire la suite

 

A lire aussi: L'intégration oubliée.

 

 

27/03/2012

Projet de vie, livre de Francis Lemaire

 
 
 
 
 

15/03/2012

Requête devant le court des droits de l'homme (1)

The English version one can find here.

 

 

« Sommes-nous les rouages insignifiants d’une gigantesque machine dont l’objectif principal est de produire de l’argent, de croître et d’accumuler des bénéfices ? »

 

Prit de: « Entre fidèles angoissés »

 

 tu m’as encore mis dans de beaux draps,la machine contre l’homme,communication économique,georg greenstein,que puis-je y faire,jérémie 31: 31-34,györgy konrád,andrew cohen,laurel & hardy,la sense de la vie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 « Tu m’as encore mis dans de beaux draps. »

Lire la suite

15/01/2012

Cry Freedom (Cri de liberté)

- Pas de nouveau billet avant le 15 mars -

 

Un petit livre à n'est pas rater pour comprendre le sujèt: L'esprit et la pensée de Krishnamurti, pour nous les soi-disant intelectuelles!!!! ;-)

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

11/01/2012

Qui suis-je?

Une des questions philosophique - réligieux - ésotérique - scientifique - psychologique le plus importants.

Débat "Bibliothèque Médicis" avec Jean-Pierre Elkabbach, Jean-Christophe Petitfils, Simone Berthière, Jean Michel Délacomptée, Nanette Snoep, Bérénice Levet.


Bibliothèque Médicis : Qui suis-je? par publicsenat

 

 

Des approches différents plus personel et en parlent pour moi même plus "confrontant" et à la même temps il y a une rélation direct entre celle du débat dans la Bibliothèque Médicis et les approches intérieur de nous.

 

Un phrase confrontant de Krishnamurti:

La seule révolution qui tient la route, c'est la révolution intérieur.

 

 

Qui suis-je par Ramana Maharshi

 

Enquete de soi/La recherche de soi-même par Ramana Maharshi 

 

Blog consacré à la vie/pensée de Krishnamurti  ici sur blogs.midilibre.

 

  

02/01/2012

Bonne année

2012

 

Vous étiais (une nouvelle français?) plus que 1650 visiteurs uniques dans le mois décembre sur ce blog, merci de votre intérêt et de vos visites.

Si vous avez des questions ou un autre point de vue constructive, n'hésitez pas de laissé votre commentaire, ça sera une bonne chose de rentrer plus dans le débat/analyse et challenge individuelle et commun. Le photo a été pris sur le chemin de Montjaux vers Roquetaillade (dans la vallée de la Muse, le premier janvier 2012, pas loin de Jean du Bois)