Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/01/2016

Une bonne année puissant (1)

 

avec un merci à Grand pour me faire connaître

16:35 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sara baras, flameno |  Facebook | |

23/01/2015

« Le promoteur en éolien et le maire »

 

IMGP4085.JPG

 

de Jean du Saraillou, d’après la fable « Le renard et le bouc » de Jean de La Fontaine

 

Un promoteur zélé marchait en pérorant

Avec un maire obtus, un niais patenté.

Certes tous les élus ne sont pas ignorants,

Mais celui-ci était bien né

Pour se faire berner.

Les caisses de la commune étant au plus bas,

Il cherchait un crédit

Pour sortir de ce mauvais pas.

Le promoteur lui dit :

« Mettez des éoliennes et ainsi vous aurez

Argent et renommée ;

Vous serez encensé et roulerez carrosse. »

Le maire n’était pas la moitié d’une rosse.

Il approuva et pourtant hésita :

« Je voudrais bien, mais quoi,

Le pays est sacré, protégé par des lois,

Et tuer la Nature, on ne le peut sans mal ;

Les espèces y perdraient

Tant animales que végétales,

 

Lire la suite

01/01/2014

Fourteen black paintings

 

 

From the pain come the dream
From the dream come the vision
From the vision come the people
From the people come the power
From this power come the change

Lire la suite

06/10/2013

After the dream

A sentir/voir:

After the dream jusqu'a 17 novembre, 2013 au Carré Sainte Anne (l'église) à Montpellier.

 

photo est d'un autre expo!!!!! rien avoir avec After the dream

 

L'artiste japonaise Chiharu Shiota expose dans l'église Sainte Anne à Montpellier. Une mélange entre « matrix » et « tissue de la vie » très forte expérience, qui peut touché le fond de l’âme.

 

Lire la suite

15/04/2013

Simplicité en profondeur

Sebastião Salgado

Photo de Sebastião Salgado

 

 

Pierre Rabhi

 

La (r)évolution des colibris 

 

 

 

&

 

"D'aucun sur terre ne peut vous donner la clef ni vous ouvrir la porte: sauf vous-même."

 

J.Krishnamurti

22/06/2012

Matt is back, dancing around the world

Time is nothing

01/05/2012

Le jour où je me suis vraiment aimé…



Le jour où je me suis aimé pour de vrai.

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment,
Et alors j’ai pu me libérer.
Cela s’appelle l’estime de soi

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
N’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque j’allais à l’encontre
De mes convictions. Aujourd’hui, je sais que
Cela s’appelle l’authenticité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que
Tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui je sais que
Cela s’appelle maturité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai commencé à percevoir l’abus, dans le fait de forcer une situation,
Ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
Sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts,
Et que ce n’est pas le bon moment… Aujourd’hui je sais que…
Cela s’appelle respect

Le jour où je me suis vraiment aimé
J’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire…
Personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que…
Cela s’appelle de l’amour propre

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans,
J’ai abandonné les hypothétiques méga-projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plait
Et à mon rythme.
Cela s’appelle simplicité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé de chercher à toujours avoir raison et me suis rendu compte
De toutes les fois où je m’étais trompé.
Cela s’appelle humilité

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Cela s’appelle plénitude

Le jour où je me suis vraiment aimé…
J’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient
Un allié précieux.
Cela s’appelle savoir vivre

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter.

Du chaos naissent des étoiles.

Charlie chaplin

 

 

 

 

 

un merci à Valérie pour me faire connaître ce poème

15/01/2012

Cry Freedom (Cri de liberté)

- Pas de nouveau billet avant le 15 mars -

 

Un petit livre à n'est pas rater pour comprendre le sujèt: L'esprit et la pensée de Krishnamurti, pour nous les soi-disant intelectuelles!!!! ;-)

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

10/01/2012

Time is nothing & Matt et Melissa chauffent notre coeur!!!

Time is Nothing // Around The World Time Lapse from Kien Lam on Vimeo.

 

And Where the hell is Matt?   avec Praan Music de Garry Shyman

 

 

The same stream of life that runs through my veins night and day
runs through the world and dances in rhythmic measures.

It is the same life that shoots in joy through the dust of the earth in numberless blades of grass
and breaks into tumultuous waves of leaves and flowers.

It is the same life that is rocked in the ocean-cradle of birth and of death,
in ebb and in flow.

I feel my limbs are made glorious by the touch of this world of life.
And my pride is from the life-throb of ages dancing in my blood this moment.

 

et français:

 

La même rivière de la vie,
Qui coule en mes veines jour et nuit,
Cours à travers le monde, dansante,
En mesures rythmiques vivantes,

C'est la même vie qui souffle l'allégresse,
À travers la poussière de la Terre en caresses,
En incomptable brins d'herbe, en chaque heure,
Et se brise en vagues déchaînées de feuilles et de fleurs,

C'est la même vie qui se berce dans l'océan,
Berceau de l'existence et de la mort, en reflux et en courant,

Je sens mes membres devenir glorieux,
Par le toucher de ce monde animé et radieux,
Et ma fierté est due à cette vie, vibration des âges,
Dansant en mon corps en ce moment.

 

Praan est un poème Bengali écrit par Rabindranath Tagore.
Il a été ensuite adapté en chanson par Gary Schyman.

Titre français : Rivière de la Vie.

 

prit de: http://purple-angel-star.deviantart.com/art/Praan-traduct...

06/01/2012

Grand joueurs de foot (12) van Basten

.

 

Lire la suite