Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/06/2016

Mille fois moins voleur que Macron, Hollande, Sarkozy ...... et moi-même ;) :P

 

avec un grand merci à Vincent

à suivre.... l'intérêt général et moi ........... et Utopia for Realists le livre de Rutger Bregman, jeune historien Néerlandais qui dépasse les pensées gauche/droite traditionnel.

Lire la suite

01/05/2016

Survol d'une tentative d'un dialogue avec l'état (de droit) II

- prochainement pas ou très peu des billets sur ce blog -

 

Si vous êtes pour le premier fois sur ce blog, peut être ce billet ancien est un bon depart. Et pour encore mieux comprendre je vous conseillez de lire la philosophie ou plutôt observation de base: Le LEURRE politico-économique un pamphlet écrit bien avant la crise de 2007/2008 jusqu'a ................. 201X ....... ????!!!

J'ai coupé ce billet en deux en espérant ça augmente la lisibilité

 

Après avoir lu/survolé ce billet posez-vous quatre questions:

  • Si il y a une injustice principale au fondement de notre système politico-économique et en mettant cette injustice devant un tribunal signifie que tu demandes les juges d'enlever un carte en bas d'un château à cartes que nous avons construit tous ensemble, est-ce possible sans créé un chaos énorme!?

    Si le système dites "politico-économique" est plus fort que la justice et la liberté et autonomie (intérieur) est ce que c'est très utile de continuer de prétendre que nous vivons aujourd'hui dans une démocratie et un état de droit ?

    Si nous avons encore en brin d'espoir et courage nous sommes obligé de répondre la question suivant: comment sortir cette prison politico-économique que nous avons créé nous-même!?

    Si la concurrence mutuelle est vraiment efficace!? Pour qui a choisit les gouvernements en conséquence et qu'est que cela veut dire de leur impartialité vis à vis les participants de la société? ;-)

 

 

Premier parti:

I. Cherchant une dialogue informel avec l'état (de droit)

Premier lettre envoyer au premier ministre Néerlandais à l'époque M. J.P. Balkenende 2 mai 2006 dans laquelle je m'exprime mon refus de calculer l'intérêt d'une entreprise à l'autre. Le premier-ministre a eu la courtoisie de me répondre, mais il n'a rien compris ou voulais rien comprendre de ma démarche, que je peux psychologiquement comprendre. ;-)

Alors j'ai essaie de lui expliquer dans une deuxième lettre de 9 juin 2006, que nous avons mis en place une système de corruption bureaucratique institutionnalisé.

A la même temps je cherche une dialogue informel avec le cour suprème Néerlandais. Une tentative de dialogue dans laquelle je perçois qu'un homme/femme juridique n'ose pas trop de réfléchir lui même. Si je exprime bien mes sentiments de l'époque un juriste est tenu par le loi (qui me semble logique) mais si on doit rendre vivant le loi un juriste se met derrière le loi sans donner une germe de vie, quand c'est trop confrontant ou trop complexe. Et c'est là ou la potentielle de l'esprit du loi est mis à mort par nous même par peur de cette esprit vivante et potentiellement bouleversant et dans les cas extrême même dévastatrice. Alors ça demande prudence pour évoluer constructivement.

Alors j'ai demandé la cour suprême qui s'occupe juridiquement de la constitution Néerlandais? (A ce moment là, il y a encore 1 à 2 ans avant que je comprends qu'en réalité il n'y a personne qui s'en occupe, une véritable no-man's land juridique, politique et économique. Au Pays-Bas il n'y a pas de séparation entre qui fait la loi et qui contrôle la loi concernant la constitution)

A l'époque (septembre 2006) j'ai essayé de montrer la différence entre système juridique et l'état de droit (dans laquelle l'esprit des lois est invité de s'exprimer)

Aujourd'hui avec un peut de recul, je perçois, comment c'est difficile que l'esprit de loi s'exprime plus librement. L'esprit de loi s’attaque à nos acquis et aussi la position privilège des juristes/politiciens etc. L'esprit des lois est à sa base anarchiste, il s'en fou des privilèges des uns et les autres. Si cette esprit des lois n'est pas bien encadré, il peut devenir très destructive. Sans une certaine cohésion sociale ressenti dans l'individu, c'est difficile de faire évoluer l'esprit du loi dans notre société locale, nationale et mondiale.

Aujourd'hui l'esprit des lois est quasi absent dans la société, considère par notre inconscience comme trop dangereux ou anarchique. Cette absence on compense avec une production sans fin des nouveaux règles, procédures et lois sans à la base qu'il change quelque chose.

Chers terroristes informatiques 15 février 2005

De la concurrence à la co-opération troisième lettre au premier-ministre néerlandais 11 juillet 2006

Nous les Croyants 6 novembre 2006

 

Lire la suite

03/03/2016

On vaut mieux que ça!

 

Ce n’est pas toujours utile de prendre un sujet qui est lié à tant d'autres, mais en général on doit essayer de faire avec. Avec la challenge de pas trop isoler le sujet mais d’essayer de donner plus de contexte pour mieux voir/comprendre les enjeux de « tout le monde ».

Vue du système on peut si on veut, comprendre l’envie de plus de flexibilité/facilité pour les patrons, que l’embauchement devient pas une prison pour les patrons et les travailleurs.

(Mais le système est bête, sans âme, conditionné, sans l'esprit)

Il y a apparemment une expression chinoise quand tu veux du mal à quelqu’un, qui dit : « Je te souhaite beaucoup de personnel ».

 

Est-ce qu’on doit travailler et être patron pour vivre correctement ou doit on travailler pour que le patron profite de ton travail ?

Ces sont deux questions/concepts avec des réponses complètement différents !!!

En bref les patrons doivent se libérer du carcan dites financiers pour restaurer une relation saine avec l’entreprenariat et les travailleurs. Les salaries doivent apprendre et trouver le travail qui leur intéresse vraiment et pas être pris en otage par un salaire pour faire n’importe quoi.

C’est un changement énorme qui demande un bouleversement de mentalité et comportement « des patrons » et « des employées » en bref d’arrêter se diviser et dominer mais coopérer pour retrouver des bases communes. Pas pour faire du profit comptable mais pour vivre en société sainement avec moins des peurs existentielles que aujourd’hui.

Le rôle de la politique doit se restreindre à faciliter un comportement de coopération entre citoyennes qu’il se débrouille mieux entre eux n’importe qu’elle rôle qu’ils ont pris et qu’ils sont moins dépendant de l’actuel mascarade média-politique qu’on leur essayer de faire croire utile.

17/08/2015

La Fête du Vent à St Victor et Melvieu (aveyron) 28,29 et 30 août

 

Comment créer une contexte dans laquelle nous pouvons dialoguer, sans avoir peur de soi et/ou l'autre avec le simple intérêt commun et sociale comme horizon et avec les racines de liberté en nous pour tous, pour approfondir nos observations et analyse de la réalité.....!!!!??????

Aujourd'hui nous, le pouvoir est aveuglé par la réalité dites politiques et économique mais en réalité c'est un prison de nos conditionnements ploutocratique pavloviènne ....... Ce n'est pas un question d'intelligence mais le courage devenir vivant/conscient, pouvoir sentir la vie dans tous nos cellules.

Vive les jeunes (et vieux), qui aident  construire et formuler un nouveau contrat social pour et par nous même en dehors le conditionnement hiérarchique actuelle, vers une démocratie vivante en faisant face à nos peurs et en donnant la liberté en nous et plus d'espace (la vraie croissance!!!) humain dans la société.

programmepourlesite-page001

Aujourd'hui notre dialogue social est surtout basé sur un rapport de force, comment tu veut que la démocratisation, la raison (sociale) et l'esprit des lois peuvent germer dans l'individu et la société. Vue "du pouvoir" ou le système politico-économique sa doit être un concept "anarchique". Mais si vous n'avez pas vue ou compris que la démocratie est rien d'autre que la révolution intérieur perpétuelle encadré par des piliers de solidarité, liberté sur une socle de conservatisme vivant!

 

L'Amassada le site des jeunes de Saint-Victor et Melvieu contre le transfo-mafia de l'état-privé et pour une société pas parfait mais vivant constructible.

 

 

24/07/2015

Quand la « science » économie se réduit à une « simple » rapport de force ...

......... les gouvernements européennes, nationale et locale sont non existants .....       et en conséquence elles grossissent sans limites.... parce-que il n'y a plus de contrat et responsabilité commun avec la société ... et les citoyens.... nous avons créé une ogre sans esprit......

............ l'abus de pouvoir s'institutionnalise .....

.... on s'enferme dans « des contrats » dominer par « les comptables » et « juristes » sans foi, ni loi qui fragmente la société de plus en plus dans une technocratie sans esprit

 

............ la solidarité et la liberté deviennent une rhétorique vidé du sens et éloigné de notre boussole intérieur

....... la démocratie, un mot non existant

............ l'état devient une mécanisme/conditionnement sans esprit vivant qui cour derrière les événements sans aucun prise sur la réalité.

.......... créé une société et justice qui a peur de l'homme et l'esprit des lois en nous même (la boussole intérieur)

......... une hiérarchie qui a peur de perdre la contrôle (qu'il n'a jamais eu!!! ;-) )

..... une société fragmenté, perdu du sens qui fait les choses en dehors de lui désintégré et sans racines dans la vie

..... quand la politique doit subventionné l'agriculture montre nous avons pas grand chose comprit de l'économie par et pour hommes et la vie.

....... l'état a choisit inconsciemment pour « les vainqueurs » et en conséquence perdu tout crédibilité pour réagir pour « le bien commun »

....... que nous pouvons vivre au crédit, si on y croit! ;-)

....... c'est la divise « diviser pour mieux régner » qui s’institutionnalise sans aucun référence/repaire sur ce qui se passe dans la société

..... etc. etc.

 

 

Lire la suite

03/03/2015

Quand on s'en fou de nous (la société)

Ou "l'après nous la déluge chroniquement" ce soir cash investigations sur France 2 avec la journaliste Elise Lucet.

Qui veut dire aussi que la journalisme dites populaire n'est pas entièrement mort en France.


Cash Investigation : Elise Lucet à l'AG... par Telerama_BA

 

Pour voir l"émission en entier cliquez ici pour le temps que ça dure.

Un des principes traité c'est LBO Leverage Buy Out, qui est simplement un technique comptable dans laquelle s'endetter "intelligement" peu créer un effet de levier comptable pour les profits plus vite.

Il y a toujours le soi-disant risque qui mérite d'être compensé, mais c'est seulement vrai (et aujourd'hui c'est le cas!!!) si on croit au "vérité comptable sur le papier". C'est ici le prochain véritbale bombe dans notre conscience à se rendre compte et à ammorcer en suite individuellement et en commun. Le "seul" vrai boulot politique qui nous attend!!!

 

Dans cette émission on mets cela en vant comme scandaleux et quelque part c'est tout à fait vrai. Mais tout le système politico-économique aujourd'hui est bassé non sur un LBO mais sur un simple effet levier comptable!! et après page 21 et 23 du LEURRE politico-économique.

C'est comme avec la question ou s'arrête "la concurrence" et commence "la guerre"? Ou s'arrête l'économie réelle et ou commence l'économie virtuelle/comptable?

Perdu dans un labyrinth/hiérarchie des rapports de forces qu'on a melanger avec la "liberté" d'emmerder l'autre.

A lire aussi cette documentaire de la face cachée de la (non)fonctionnement  du Senat!

 

 

16/02/2015

Club of Rome (arte) 40 années après ........ les limits de la croissance!!!

Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Pascal Lamy, M. Sapin, François Hollande, Macron etc. etc. réfléchis trente secondes sur ce que vous êtes en train de faire chaque jour! Est-ce que vous continue de rester des représentants d'une religion politico-économique pour que la machine bureaucratique continue de marcher?

La laïcité apparemment ne touche pas la religion la plus important et la plus destructive aujourd'hui: que l'argent valle l'argent de lui-même.

 


Ou comment dire, que la politique (droit/gauche tout confondue) essaie aujourd'hui de gouverner une illusion bureaucratique!?

Lire la suite

27/01/2015

L'esprit de l'entreprise intégral

 

Une société se basant sur le profit arithmétique et la concurrence mutuelle, est constituée de perdants et de gagnants. Il s’agit d’une bombe à retardement politico-économique qu’il nous faut désamorcer. En prenant comme base la coopération, nous prendrons nos responsabilités propres et ne pourrons plus montrer l’autre du doigt. La démocratie n’est rien d’autre que la prise de responsabilités propres et la coopération. En nous basant en revanche sur le profit, nous manquons de temps pour faire front aux problèmes quotidiens.

 

L’entreprise intégrale n’est pas un tour de passe-passe pratique sur papier, mais une réalité concrète et la recherche de solutions pratiques pour les défis quotidiens. La grande expérience individuelle et communautaire de la coopération et du partage par l’entreprise intégrale. Entreprendre au service de la société.

 

Exemple XVII Le circuit de la société d’entreprise intégrale.



Notre actuelle priorité essentielle est un Plan Marshall local, national et mondial pour parvenir et garantir à l’accès pour tous à l’eau potable, à la nourriture, au logement, à l’enseignement et à la santé. Une ambition gigantesque pour laquelle toute aide est la bienvenue. Il nous faut transformer le monde de la concurrence en un monde d’entreprise intégrale par la coopération et le partage. Maitreya et les maîtres de la sagesse peuvent nous aider dans cette transformation. Il suffit de leur demander de paraître publiquement pour nous conseiller et guider dans le plus grand défi de l’humanité : liberté, égalité et fraternité. Paix, justice, prospérité et bien-être pour tous. Car chacun, petit ou grand, jeune ou vieux, est entrepreneur (potentiel) au service de la société.

Source: Le LEURRE politico-économique (2004) par Peter Hoopman

25/01/2015

La théorie d'Adam Smith était incomplète !?

Lire la suite

06/12/2014

La machine contre l'humain .........

informations complémentaires,requête no. 1797111,cour européenne des droits de l'homme,revenues de l'économie réelle,revenu non encore produit,transposition de l'économié réelle en un univers de chiffres et,comptabilité,rouages insignifiants,gigantesque machine,chaine de ponzi,lettre en chaine,die gazette,presseurop,80% du fonds d'aide à la grèce,banques,contribution réelle,système illusoire,terreur de classement,religion économique

Une autre manière de voir le danger réelle que la machine (fait par l'homme!!!!!!) est capable de détruire l'homme et la vie en générale par Stephen Hawkins sur le BBC:

Comme j'ai essayé de demontrer aussi en machine contre l'homme, comme milliers des personnes hiers et des millions autres aujourd'hui. Mais est ce que ça rentre aux consciences des pouvoirs public et privé!?

ça n'a pas l'air gagné pour le moment!