Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/11/2015

La bouilleur de cru à Roquetaillade jusqu'a vendredi

Roquetaillade, Aveyron bouilleur de cru

IMGP6644.JPG

Lire la suite

07/11/2015

Montjaux: Ploutocratie ou démocratie? ....... ou l'effet Gulliver en Aveyron!

 

Ce billet était mis en ligne avant en novembre 2014 suite à la décision du conseil Municipal de laisser faire un étude de faisabilité d'un projet de 5 éoliens industrielles au Puech Guilhem en haut de Montjaux.

Je remets aujourd'hui parce-que le Maire de Montjaux a écrit un édito en avril 2015 dans laquelle il parle de « Gulliver ». Il décrit ce qu'il arrive aux petites communes c'est comme un naufrage. Bien écrit, mais peut être aussi une approche/observation fragmenté  et isolé qui montre, c'est difficile de voir de liens entre les différents événements sociaux et politico-économique.
Le
public
 est devenue, inconsciemment pour le plus part, collabo du Privé  et en conséquence a perdu sa crédibilité de parler pour le bien commun , son vrai bouleau initiale.

A lire avec un clin d’œil!!!! On peut parler d'un effet Gulliver quand on regarde façon parler pas plus loin que la longueur notre propre nez et tout nos petites décisions et observations (court-termiste chronique) ensemble créent une matrice qui nous emprisonne et après on se demande mais comment c'est possible (ou même pas!!!)?? Et en suite on devient des Don Quichotte's pour battre les moulins à vent sans regarder l'origine de ces moulins à vent que nous avons créé nous même. Ici se trouve la cercle vicieux dans laquelle le système politico-économique (le matrice bureaucratique dans laquelle Gulliver se trouve) que nous avons mis en place. A lire avec un clin d’œil, autrement l'essentiel ne peut pas se voir. Les éoliens industrielles à Montjaux sont juste une exemple, d'un logique court-termisme (comptable) institutionnalisé en occident qui nous fait courir chroniquement derrière les faits. Je ne suis pas contre les éoliens, mais je suis pour les éoliens citoyen et pas industrielles ou on laisse le facture chroniquement au futur. Autrement dites: nous ne sommes pas capable de voir un lien entre ce qui nous apporte et ce qui nous coûte et on croît c'est une naufrage quand le système étatique nous étrangle avec ces règles, lois et mesures sans fin et souvent sans l'esprit commun à causse d'une approche politico-économique fragmenté. 

Comme j'écrit sur le pamphlet le LEURRE politico-économique :  

.. ou comment un simple levier comptable a emprisonné l’économie, la démocratie, l’état de droit et peut-être le pire de tout: notre conscience.
La chasse au profit a une revers: la production des lois, règles et mesures sans fin, parce qu'on joue cache cache derrière ces « vérités » bureaucratique, sans prendre de responsabilité, ni individuellement ni collectivement. C'est ici se trouve le drame politico-économique sans fin pour le moment.

 

Les billets concernant les éoliens industrielles à Montjaux

 

Le conseil municipal de MONTJAUX, de gauche à droite :

Christophe CARTAYRADE, Arnaud MARIGNAC, Christian GAUBERT (3ème adjoint), Arlette BOUDES, Philippe CAVALIER, Jean FROMENT (Maire), David ROQUES, Delphine COMAYRAS, Jean-Claude FOURNIER (1er Adjoint), Lydie VALETTE, Christian BOUDES (2ème Adjoint).

 

IMGP5602.JPG

Ici ma réaction du premier coup

La démocratie en général est limité à jouer un rôle dans la marge aujourd'hui, c'est le fonctionnement ploutocrate* en nous qui décide pour le plus grand part et oui aussi malheureusement à Montjaux. Nous avons les mêmes reflex politico-pavloviène comme à Paris ou Bruxelles en conséquence la démocratie vient pour le moment pas d'en bas. La seule endroit ou le démocratie peu commencer c'est en nous-même. Il peut jamais venir de Paris ou Bruxelles. Et oui ça demande de courage d'observer et réfléchir soi même, échanger nos points de vues! Pas pour gagner le débat mais pour approfondir le débat et nos actions dans un esprit de l'intérêt général. Ça ne marche pas avec un baguette magique, mais par les hommes et femmes qui ont ni peur d'eux mêmes et ni peur de l'autre. Aujourd'hui on voit ici à Montjaux on n'ose pas de parler des sujets qui sont difficile et complexe et alors ça s'arrête quand s'apporte, fin d'analyse. Un signe de tristesse et pauvreté intérieur ......... comment dépasser nos peurs pour enrichir notre vie en commun???? Tout le monde le souhaite, mais on fait le contraire.... ????!!!!!

Il y a du boulot pour nous tous!!! C'est ça aussi la démocratie! Mais pour le moment ça existe que dans un dictionnaire!!



Il n’y a pas pour le moment le courage de réfléchir vraiment sur les conditions dans laquelle nous sommes contraint de prendre les décisions politico-économique! 

(on peut parler d'un effet Gulliver, libre après le bulletin municipal de Montjaux avril 2015)

montjaux,aveyron,ploutocratie,démocratie,christophe cartayrade,arnaud marignac,christian gaubert (3ème adjoint),arlette boudes,philippe cavalier,jean froment (maire),david roques,delphine comayras,jean-claude fournier (1er adjoint),lydie valette,christian boudes (2ème adjoint).effet gulliver,bulletin municipal montjaux avril 2015

Lire la suite

29/04/2015

DEMOCRATIE, REALITE POLITIQUE OU IDEAL PHILOSOPHIQUE ?" - MILLAU 30 AVRIL

Organisé par l'association culturelle du Sud-Aveyron

CONFERENCE "LA DEMOCRATIE, REALITE POLITIQUE OU IDEAL PHILOSOPHIQUE ?" - MILLAU

Conférence d'Alexandre Viala, Professeur de droit public à la faculté de Montpellier

 

Langue(s)
Accueil :Francais

Salle Rieux

Ouverture
  • Le 30 avril 2015 - Ouverture (à 15h)

Tarifs & réservation

Tarifs
  • Individuel tout public : de 3 € à 10 €

Contact

LIEU :salle René Rieux rue Paul Bonhomme12100Millau

INFORMATION/RENSEIGNEMENT :Commune
33 (0)6 09 31 44 57 - 33 (0)6 62 88 75 47

Lire la suite

23/01/2015

« Le promoteur en éolien et le maire »

 

IMGP4085.JPG

 

de Jean du Saraillou, d’après la fable « Le renard et le bouc » de Jean de La Fontaine

 

Un promoteur zélé marchait en pérorant

Avec un maire obtus, un niais patenté.

Certes tous les élus ne sont pas ignorants,

Mais celui-ci était bien né

Pour se faire berner.

Les caisses de la commune étant au plus bas,

Il cherchait un crédit

Pour sortir de ce mauvais pas.

Le promoteur lui dit :

« Mettez des éoliennes et ainsi vous aurez

Argent et renommée ;

Vous serez encensé et roulerez carrosse. »

Le maire n’était pas la moitié d’une rosse.

Il approuva et pourtant hésita :

« Je voudrais bien, mais quoi,

Le pays est sacré, protégé par des lois,

Et tuer la Nature, on ne le peut sans mal ;

Les espèces y perdraient

Tant animales que végétales,

 

Lire la suite

17/01/2015

Quand l'argent décide pour l'homme chroniquement......

…. on se parle plus, on ne réfléchit plus, on devient bêtes, des morts vivants................ simple sujets (idiots utiles) dans une ploutocratie!

La titre du reportage « La bataille du Lévézou » n'est peut-être pas la titre le plus adéquat. « Deviser pour régner » sera peut-être mieux et ce n'est pas l'homme qui règne, même si le soi-disant vainqueur croit qu'il règne, mais il est tout simplement plus haut dans la hiérarchie du royaume des esclaves ou la prison platonier (à lire avec un clin d'œil, mais à comprendre en plus profond de nous.) Nous sommes dans une fuite à l'avant chronique dans laquelle nous n'avons plus le courage de se parler  et intéroger vraiment. A Lire aussi: La machine contre l'homme. Ou le progrès des aveugles, nous les mort vivants ..........  à la récherche d'un grain de vie, l'esprit vivant au plus profond de nous-même! ;-) :-)

Les politiciens jouant sur une façade « leur importance mascara-dieux  » en choisissant pour les vainqueurs et en perdant tout leur impartialité en décidant et en réfléchi-chants sur rien, comme parfaits miroirs de nous-mêmes!

 

 

06/01/2015

L'Association Collège d'Etudes Politiques (Millau)

 

768px-Viaduc_de_Millau_1.jpg

Si vous avez envie de lire et étudier des livres politiques dans un sens large du terme et envie de rencontrer, échanger les idées et à la fin de les présenter en dehors des partis politiques ?

Et vous n’habitez pas loin de Millau ?

Vous pouvez participer/adhérer  à l’association Collège d’Etudes Politiques.

 

Quel objectif ?

Le CEP n'a pas vocation élaborer une « ligne politique », comme un parti d'un nouveau genre ni à former des spécialistes des domaines concernés mais étudier et partager amicalement  la connaissance des apports des différents champs et domaines de connaissance du politique : sociologie, ethnologie, écologie, anthropologie, psychanalyse, arts, économie, démographie, histoire, géographie, droit... ,  pour préférer les réalités des faits et de l'histoire aux schémas idéologiques (dont la « Science économique » est un parfait exemple [1]).

Pour qui ?

Tous ceux qui, à n'importe quel titre et sans condition préalable, sont intéressés, parlent ou veulent parler de politique, qu'ils soient ou non engagés, élus, membres ou militants de partis, d'associations, de syndicats et ont le désir de s'informer pour approfondir leurs connaissances, étayer leurs pensées et mieux comprendre notre société.

Quelles études ?

Nous étudierons des textes choisis pour leur importance et leur pertinence, en préalable à l'organisation de débats et conférences avec la participation éventuelle d'auteurs. Cette démarche dépasse les classiques conférences des diverses  Universités Populaires,  sans en contester le bienfondé.

Quel programme ?

Lire la suite

16/11/2014

Vent de « progrès » à MONTJAUX, Aveyron

Article paru dans la dépêche 15-11-2014

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Six éoliennes sur Le Puech-Guilhem

Article exclusif
réservé aux abonnés
Voir l’offre Digital

Publié le 15/11/2014 à 03:52

L'association Énergies citoyennes Vallées, Causses, Lévezou communique : «La municipalité vient de voter. Elle donne son accord au projet de la société Valeco pour implanter six éoliennes sur Le Puech-Guilhem et lui en réserve l'exclusivité.

IMGP5557.JPG 

 

Voilà une décision d'importance car dès l'étude de faisabilité, la responsabilité de la commune est engagée à long terme. Nous pouvons espérer qu'elle soit prise en toute connaissance de cause et que nos élus aient rassemblé les éléments leur permettant de maîtriser les procédures, de négocier avec «l'acheteur de droit à implantation». Il s'agit d'une transaction commerciale autorisant une société privée à utiliser de manière industrielle un espace collectif (notre environnement).

La commune et certains particuliers vont percevoir une petite partie du profit en taxes ou loyers, non négligeables à court terme, mais il n'est pas sûr que le bilan reste positif sur la durée d'exploitation. Cela mérite étude et négociation, tout n'est pas à vendre. Mesurons clairement les impacts dans la durée !

On comprend aisément qu'il s'agit pour nos petites communes rurales d'une manne financière fort tentante, surtout lorsqu'elles n'ont pas de projet de développement clairement défini. Mais a-t-on bien évalué toutes les implications ? Les montants promis par la société installatrice pour la modification des terrains et chemins de cette ampleur sont-ils suffisants ? Le démantèlement futur est-il réellement pris en charge par l'exploitant ? Les taxes perçues couvrent-elles les responsabilités prises par la commune ?

Comment prend-on en compte l'impact négatif sur les paysages qui viendra compromettre de futurs développements touristiques, la dépréciation des biens immobiliers voisins des éoliennes, la santé, la faune ?

Et cette liste de questions reste incomplète…

 

IMGP5505.JPG

 

Les industriels et technocrates de Bruxelles (et d'ailleurs) ne répondent à aucune de nos questions. Ils déconseillent le débat public. Nos voisins de Bouloc ont aujourd'hui une expérience dont il serait utile de tenir compte. La préfecture s'est prononcée contre la couverture de toute la ligne de crête du Lévezou. Le silence et la rapidité dans lesquelles ces décisions sont prises ne permettent pas de savoir si tous ces éléments ont été étudiés et si l'industriel ne conduit pas à brader irréversiblement nos causses pour quelques dizaines de milliers d'euros et pour une illusion d'écologie qui coûte aujourd'hui très cher à la collectivité».

Énergies citoyennes Vallées, Causses, Lévezou.

08/11/2014

Eoliens industriels prévu à Puech Guilhem Montjaux, Aveyron.

Le conseil municipal de Montjaux a décidé hier soir d'accorder son accord pour une étude de faisabilité pour mettre en place 6 éoliens sur le Puech Guilhem par l'entreprise VALECO. 8 votes pour, 1 contre et 1 abstention. Un élu n'a pas participé au débat et voté à cause de « conflit d'intérêt ». Il y a plusiers* mais ça c'est pour plus tard!

 

* morale, philosophique, économique, politique (démocratique) et individuel.

IMGP5402.JPG

 

  

Lire la suite

06/11/2014

Un peu de confiance dans l'homme (nous même) quand même!!!???

Concernant (« notre ») probable démarche d'installer des éoliens industrielles sur le Puech Guilhem à Montjaux (Aveyron)

Je me sentai encore « groggy » le lendemain après avoir participer à une réunion d'information, quelque part surréaliste.

Peut-être c’est ça la réalité, que la politique même locale est (devenue) un domaine surréaliste.!? 

puech guilhem,montjaux,candades

 

... je me rends naïvement compte: qu'on est encore loin, loin d'essayer de s'entendre ou comprendre au ou moins de retrouver une base commun à partir laquelle un dialogue deviens peut être possible?

Nous n'avons pas réussie de faire, malheuresement! 

(Curieusement je me sens pas en colère mais plutôt triste.............)

 

éolien industrielles,puech guilhem,montjaux,énergie citoyenne,municipalité,habitants de montjaux,valeco

Ou autrement dit: comment dépasser notre facilité que la machine fait les choix pour nous!?

Si, le résultat annoncé sur papier pour nous est le plus important critère pour faire nos choix, comment avoir un meilleur maîtrise intégré sur la réalité aujourd'hui?! C’est impossible on court chroniquement derrière « les choses » et on peut construire « rien de durable » au sein de la société, même si c'est renouvelable! ;-)  (Nous vivons d'un certain façon chroniquement « hors sol ») Nous avons créer façon parler et en réalité le système le plus efficace pour déresponsabiliser nous mêmes (dans le privé et dans le public.)

Si nous avons même localement les mêmes reflex qu’en « Paris » ou « Bruxelles », comment on veut que ça change au niveau de la communauté des communes, département, la région, nationale ou européenne ?

éolien industrielles,puech guilhem,montjaux,énergie citoyenne,municipalité,habitants de montjaux,valeco,léviathan suïcidaire

Oui, c'est même en dehors la question et réponse binaire « pour ou contre les éoliens industrielles »

Si nous ne croyons pas un petit peu en l'homme (sans devenir naïve) on ne sera jamais capable de sortir le cercle vicieux* destructif que nous avons mis en place pour « gérer le monde » même pas dans notre petit monde à Montjaux.

Pour le moment c'est l'inconscience (le léviathan suïcidaire) qui règne, même si je sais que il y a aussi heureusement beaucoup de bon volonté partout et même au sein de notre municipalité. Mais nous sommes prisonnier d'un labyrinthe technocrate/bureaucrate pré-programmé « chacun pour soi », qui fait les choix pour nous: le levier comptable qui nous rends « riche » plus vite. Mais à quelle prix?????!!!! Comment sortir cette prison technocrate et essayer de donner vie à notre bonne volonté!? Ça demande surtout du courage à l'intérieur de nous-même pour le faire vivre en relation avec « les autres »!

 

 Vendredi soir 7 novembre le Conseil Municipal va évaluer la décission prise.

 

 

* le profit comptable avant l'homme chroniquement

texte strictement au titre personel

10/10/2014

Aveyron (Racines et des Ailes 1 octobre 2014)

Villefranche de Rouergue, Sauveterre de Rouergue, LPO, soeur Marie

Soeur Marie, Sauveterre de Rouergue, trou de Bousoule, Najac

Lire la suite