Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/07/2016

Terrorisme ou malaise extrémiste dans la société: l'absence de justice, l'espoir et sense de vie ....?

 

malaise-dans-la-democratie.jpg

 Une bombe en soi!!!!
Que les medias, la politique et nous les spectateurs idiots dans notre cave de platon sont en train de faire exploser.................................

 

 

 

 

Quand on extériorise "les causes" on continue de les co-fabriquer ...........................

 

 On peut faire une Guantanamo à la Française, mais est-ce-que ça va changer l'injustice qui est incrusté dans notre système politico-économique lui même?

La réponse est non, on sait tous, mais on continue de faire des salades non sensé devant les caméras et on aggrave et aliment notre impuissance face à la malaise extrémiste dans notre société, parce-que nous ne voulons pas voir l'injustice chronique de notre fonctionnement façon parler de chaque jour.

Les élections ne veulent pas dire que nous vivons encore dans un démocratie. Si les politiciens continuerons de nous faire croire que nous vivons dans une démocratie, sans avoir un projet de base et cadre commun, cela veut tout simplement dire que nous sommes en train de tuer tout l'espoir et confiance mutuelles qui est encore modestement là.

L'origine de l'injustice se trouve dans la fonctionnement de l'argent dans notre système et si nous le mettons en cause le juge va dire: tu touche à quelque chose trop grand, vous êtes un danger pour la société si on va mettre en cause ça. Alors on continue notre propre lâcheté, nourrissant l'injustice existent ....... et l'état de droit et la démocratie et les soi-disant de valeurs de notre République sont plus qu'un façade qui contient plus grand chose au fond. On vie une masquérade/illusion perpétuelle pour le moment.....

Il ne faut pas détruire ce système, il faut que nous trouverons le courage de le transformer!

Quelle est la preuve scientifique que l'argent en elle a une valeur d'elle même?

Il n'y a pas, nous avons créé une illusion dans notre fonctionnement quotidienne et une illusion se ne gère pas, c'est impossible. C'est ici on trouve notre véritable impuissance!!!

 

Guantanamo à la française?  Vive nous les idiots aveugles!

 

Pourquoi nous sommes devenues si impuissant individuellement, politiquement et institutionnellement!? 

Si dans une fonctionnement économique nous sommes des concurrents mutuelles en si on rends l'économie dans une mode binaire, cela engendre quelques phénomènes sociétal:

  • Une hiérarchisation sans limites, sans cadre, ni contrôle!
  • Une indifférence social "nécessaire" pour la survie de soi (individu, entreprise, institut, parti politique etc.)
  • Une société qui survie sur l'exclusivité au lieu d'être inclusive.
  • Un château à cartes bureaucratique et judiciaire qui au fond contrôle plus rien et qui est au fond paradoxalement sans aucun cadre ni fondement.
  • Une fragmentation de société ou le lien dites naturelles entre hommes disparaît de plus en plus.
  • Plus personne est co-responsable pour la société dans laquelle nous vivons, c'est l'autre ......
  • etc. etc.
 

 

 Après avoir publié ce billet sur mon page facebook, Alexi m'envoie cette bon article paru dans Politis, une interview avec le psychanalyste Roland Gari

 « Daesh nous empêche de voir que la question majeure est politique »

 

Un livre selon moi important pour les prochaines cinq années: Utopia for Realists de Rutger Bregman pour retrouver un espoir, de la confiance et une légitimité politique!

 

photo prise de:

http://www.mauvaisenouvelle.fr/?article=monde-malaise-dans-la-democratie--831

 

02/07/2016

La rêve smithonienne ..................................(1)

adam smith,pensée abstrait,néo-libéralisme,confusion généralisé

 

billet en cours de réalisation.......................

Depuis que j'ai lu au début des années 90 De zichtbare hand (La main visible) de Paul de Grauwe, économiste Belge j'ai de l'estime pour la pensée d'Adam Smith (1723 - 1790). La grande contribution d'Adam Smith à la pensée de la société c'est, qu'il a mis en avant « l'individu ». L’individu était (et aujourd’hui encore) invisible dans la masse, dans une soupe religieux-noblesse qui régnai la masse en grand parti par la peur de l’église et roi.

 

En abstraction au moins Adam Smith a libéré dans un sens social « l’individu » qui était un pas intellectuelle énorme pour l’humanité. Un pas dans la réalité que nous n’avons pas encore vraiment franchit plus de 250 ans après Adam Smith. La pensée abstraite et morale d’Adam Smith n’était pas bête du tout, il a donné une place à l’individu pour s’épanouir par ces propres efforts. Mais en disant cela on voit tout de suite les complications et paradoxes à venir! S’il y a un qui prend trop la place des autres quoi faire? C’est justifié/mérité? C’est aux autres de rester éveillé ? Quelle marge de manouvre nous pouvons donner à l’individu pour que cela laisse la place aux autres individus dans la société ?

adam smith,pensée abstrait,néo-libéralisme,confusion généralisé,marx,

adam smith,pensée abstrait,néo-libéralisme,confusion généralisé,marx,

Autrement dit: comment rendre vivant dans la société l'éthique de réciprocité? (règle d'or)

Lire la suite

01/06/2016

Mille fois moins voleur que Macron, Hollande, Sarkozy ...... et moi-même ;) :P

 

avec un grand merci à Vincent

à suivre.... l'intérêt général et moi ........... et Utopia for Realists le livre de Rutger Bregman, jeune historien Néerlandais qui dépasse les pensées gauche/droite traditionnel.

Lire la suite

24/03/2016

Un de plus grands joueurs de foot et certainement le plus grand visionair de foot!

johan cruyff

anglais, néerlandais et dans le menu il y aussi en espagnol je crois, pas en français

 

Un petit anecdote personnel, quand j'ai été 18 ans je suis allé voir mon favorite de jeunesse Willem van Hanegem pour son match d'adieu en 1983, c'est la que j'ai vue pour le premier et dernier fois et Willem van Hanegem (Feyenoord) et Johan Cruyff (Ajax). Cruyff était d'Ajax et à l'époque je ne pouvais pas être admirative d'un joueur d'Ajax, c'était l'équipe adversaire. Johan Cruyff était déjà aussi vers sa fin de son carrière et moi je le voyais de la deuxième ring (haut dans le stade de Kuip à Rotterdam) et j'étais stupéfait de voir Johan Cruyff joué dans un match sans réelle importance. Je me pose la question, si Johan Cruyff a eu des jeux en arrière de sa tête...... ? Quelle intuition/instinct du foot, depuis je suis commencé de suivre un peu mieux cette très, très grand joueur, personnalité et très grand entraineur avec un vision absolument authentique du foot............

Johan Cruyff, quelqu'un qui me donne des frisons quand je pense à lui................

Quelqu'un qui a montré que c'est possible de sortir la cave de Platon, que la liberté est quelque chose à l'intérieur de chacun de nous. C'est peut être bizarre que je écrit cela sur un joueur de foot, mais pour Johan Cruyff je ressens comme ça, il y a eu le courage de prendre son chemin à lui. Bravo et merci pour montrer l'exemple, la liberté est partout aussi dans la foot! ;-)


Johan Cruyff, le "Hollandais volant", est mort à 68 ans

 

Un petit clin d'œil à la fin, il y a deux semaines Johan Cruyff dit c'était 1 - 2 pour lui à mi-temps, il a mis nous encore sur le mauvais pied, comme la vie peut faire dans la plus grand sens du terme.

07/11/2015

Montjaux: Ploutocratie ou démocratie? ....... ou l'effet Gulliver en Aveyron!

 

Ce billet était mis en ligne avant en novembre 2014 suite à la décision du conseil Municipal de laisser faire un étude de faisabilité d'un projet de 5 éoliens industrielles au Puech Guilhem en haut de Montjaux.

Je remets aujourd'hui parce-que le Maire de Montjaux a écrit un édito en avril 2015 dans laquelle il parle de « Gulliver ». Il décrit ce qu'il arrive aux petites communes c'est comme un naufrage. Bien écrit, mais peut être aussi une approche/observation fragmenté  et isolé qui montre, c'est difficile de voir de liens entre les différents événements sociaux et politico-économique.
Le
public
 est devenue, inconsciemment pour le plus part, collabo du Privé  et en conséquence a perdu sa crédibilité de parler pour le bien commun , son vrai bouleau initiale.

A lire avec un clin d’œil!!!! On peut parler d'un effet Gulliver quand on regarde façon parler pas plus loin que la longueur notre propre nez et tout nos petites décisions et observations (court-termiste chronique) ensemble créent une matrice qui nous emprisonne et après on se demande mais comment c'est possible (ou même pas!!!)?? Et en suite on devient des Don Quichotte's pour battre les moulins à vent sans regarder l'origine de ces moulins à vent que nous avons créé nous même. Ici se trouve la cercle vicieux dans laquelle le système politico-économique (le matrice bureaucratique dans laquelle Gulliver se trouve) que nous avons mis en place. A lire avec un clin d’œil, autrement l'essentiel ne peut pas se voir. Les éoliens industrielles à Montjaux sont juste une exemple, d'un logique court-termisme (comptable) institutionnalisé en occident qui nous fait courir chroniquement derrière les faits. Je ne suis pas contre les éoliens, mais je suis pour les éoliens citoyen et pas industrielles ou on laisse le facture chroniquement au futur. Autrement dites: nous ne sommes pas capable de voir un lien entre ce qui nous apporte et ce qui nous coûte et on croît c'est une naufrage quand le système étatique nous étrangle avec ces règles, lois et mesures sans fin et souvent sans l'esprit commun à causse d'une approche politico-économique fragmenté. 

Comme j'écrit sur le pamphlet le LEURRE politico-économique :  

.. ou comment un simple levier comptable a emprisonné l’économie, la démocratie, l’état de droit et peut-être le pire de tout: notre conscience.
La chasse au profit a une revers: la production des lois, règles et mesures sans fin, parce qu'on joue cache cache derrière ces « vérités » bureaucratique, sans prendre de responsabilité, ni individuellement ni collectivement. C'est ici se trouve le drame politico-économique sans fin pour le moment.

 

Les billets concernant les éoliens industrielles à Montjaux

 

Le conseil municipal de MONTJAUX, de gauche à droite :

Christophe CARTAYRADE, Arnaud MARIGNAC, Christian GAUBERT (3ème adjoint), Arlette BOUDES, Philippe CAVALIER, Jean FROMENT (Maire), David ROQUES, Delphine COMAYRAS, Jean-Claude FOURNIER (1er Adjoint), Lydie VALETTE, Christian BOUDES (2ème Adjoint).

 

IMGP5602.JPG

Ici ma réaction du premier coup

La démocratie en général est limité à jouer un rôle dans la marge aujourd'hui, c'est le fonctionnement ploutocrate* en nous qui décide pour le plus grand part et oui aussi malheureusement à Montjaux. Nous avons les mêmes reflex politico-pavloviène comme à Paris ou Bruxelles en conséquence la démocratie vient pour le moment pas d'en bas. La seule endroit ou le démocratie peu commencer c'est en nous-même. Il peut jamais venir de Paris ou Bruxelles. Et oui ça demande de courage d'observer et réfléchir soi même, échanger nos points de vues! Pas pour gagner le débat mais pour approfondir le débat et nos actions dans un esprit de l'intérêt général. Ça ne marche pas avec un baguette magique, mais par les hommes et femmes qui ont ni peur d'eux mêmes et ni peur de l'autre. Aujourd'hui on voit ici à Montjaux on n'ose pas de parler des sujets qui sont difficile et complexe et alors ça s'arrête quand s'apporte, fin d'analyse. Un signe de tristesse et pauvreté intérieur ......... comment dépasser nos peurs pour enrichir notre vie en commun???? Tout le monde le souhaite, mais on fait le contraire.... ????!!!!!

Il y a du boulot pour nous tous!!! C'est ça aussi la démocratie! Mais pour le moment ça existe que dans un dictionnaire!!



Il n’y a pas pour le moment le courage de réfléchir vraiment sur les conditions dans laquelle nous sommes contraint de prendre les décisions politico-économique! 

(on peut parler d'un effet Gulliver, libre après le bulletin municipal de Montjaux avril 2015)

montjaux,aveyron,ploutocratie,démocratie,christophe cartayrade,arnaud marignac,christian gaubert (3ème adjoint),arlette boudes,philippe cavalier,jean froment (maire),david roques,delphine comayras,jean-claude fournier (1er adjoint),lydie valette,christian boudes (2ème adjoint).effet gulliver,bulletin municipal montjaux avril 2015

Lire la suite

24/07/2015

Quand la « science » économie se réduit à une « simple » rapport de force ...

......... les gouvernements européennes, nationale et locale sont non existants .....       et en conséquence elles grossissent sans limites.... parce-que il n'y a plus de contrat et responsabilité commun avec la société ... et les citoyens.... nous avons créé une ogre sans esprit......

............ l'abus de pouvoir s'institutionnalise .....

.... on s'enferme dans « des contrats » dominer par « les comptables » et « juristes » sans foi, ni loi qui fragmente la société de plus en plus dans une technocratie sans esprit

 

............ la solidarité et la liberté deviennent une rhétorique vidé du sens et éloigné de notre boussole intérieur

....... la démocratie, un mot non existant

............ l'état devient une mécanisme/conditionnement sans esprit vivant qui cour derrière les événements sans aucun prise sur la réalité.

.......... créé une société et justice qui a peur de l'homme et l'esprit des lois en nous même (la boussole intérieur)

......... une hiérarchie qui a peur de perdre la contrôle (qu'il n'a jamais eu!!! ;-) )

..... une société fragmenté, perdu du sens qui fait les choses en dehors de lui désintégré et sans racines dans la vie

..... quand la politique doit subventionné l'agriculture montre nous avons pas grand chose comprit de l'économie par et pour hommes et la vie.

....... l'état a choisit inconsciemment pour « les vainqueurs » et en conséquence perdu tout crédibilité pour réagir pour « le bien commun »

....... que nous pouvons vivre au crédit, si on y croit! ;-)

....... c'est la divise « diviser pour mieux régner » qui s’institutionnalise sans aucun référence/repaire sur ce qui se passe dans la société

..... etc. etc.

 

 

Lire la suite

07/02/2015

Les idées (politiques), les médias et ..... les mises en œuvre éternellement pour plus tard ....


Michel Crozier

Le dernier billet j'ai arrêté en me demandent: Comment dépasser la rhétorique politique?

Le jour après un ami me parle de Michel Crozier, un sociologue d'organisations qui a entre autre travaillé sur la bureaucratisation, les systèmes et l'individu la dedans.

Si on observe un peu de l'extérieur la fonctionnement de la France comme état et société c'est assez particulier. Moi je suis né au Pays-Bas dans une sorte Aveyron Néerlandais l'Achterhoek et quand on voit la France pour la première fois, il y a des généralités  qui sautent aux yeux:

  1. La hiérarchisation (politique et société) sans fin  et sans cadre et très peu de conscience*
  2. Les idées semblent être plus importantes que la mise en œuvre (Laïcité, Droit de l'homme, la Constitution etc. etc. une liste sans fin.)
  3. La pire mariage institutionnel entre le capitalisme et le communisme
  4. Un carriérisme institutionnel (privé et public) individuelle, sans âme comme une fuite à l'avant chronique par une sorte de peur de soi-même. (Biensur très fort en lien avec le premier point!)
  5. Un drôle de paradoxe de l'amour vivant de la campagne et patrimoine et l'abandon de cette même ruralité (peut être en relation direct avec les quatre premiers points mentionné?).

 

* Si vous comprenez cette observation vous comprendriez pourquoi nous ne sommes pas encore commencer de mettre en place: la démocratie et l'état de droit. Nous sommes encore dans la cave de platon ou en visualise les images de la démocratie et l'état de droit sur le grand écran sans les vraiement mettre en oeuvre dans notre quotidien! Pour le moment nous sommes dans le spectacle avec notre pape François dans notre cave platonniène avec une cinéma politique pour le moment sans fin. ;-)

pape françois premier,sociologie des organisation,michel crozier,deviser et contrôle sans fin,coopérer ou se concurrencer?,comment depasser la rhétorique politique?,la vraie économie,conscience de l'individu

photos prise du site de marianne et/ou gigistudio.over-blog.com

Ce n'est pas que en France que cela existe, c'est dans tous les pays occidentaux bureaucratisé, mais la France porte un drôle de paradoxe en elle plus extrême que d'autres pays: les grandes idées humanistes (les lumières) et une hiérarchisation de société (envie d’être roi dans un domaine ou l’autre) comme une fuite à l’avant chronique contre l’esprit des lumières. Qui explique peut-être le paradoxe français : faire la révolution, sans faire la révolution en permanence. On essaie de faire de réformes fragmenté, mais il n’y a pas d’intégralité dans ces réformes, alors on proteste et on proteste, mais au fond rien ne bouge ! Seulement en retrouvant un sens commun partagé la réforme (la révolution intérieur) peux avoir lieu.

 

=====================================================================

Prise du site de Michel Crozier:

Mais oui, la mise en œuvre compte !

Il y a un an, le 23 Mai 2013, Michel Crozier se taisait. Il va sans dire que sa voix claire et directe nous manque. En 1998, il déclarait à propos des responsables politiques "la philosophie [des politiques français], c’est que l’idée est primordiale. Et moi, je suis en opposition très forte, c’est pas l’idée qui compte, c’est la mise en œuvre." En 2014, la France apparaît comme une société toujours "bloquée" et ses politiques n'ont pas changé. Finalement, ce débat ne repose pragmatiquement la question de la formation des hommes et des femmes politiques, et de tous ceux et celles qui participent à la construction des politiques publiques en France ?

 

Lire la suite

26/01/2015

Sacred economics (sous titré français)

 

Lire la suite

25/01/2015

La théorie d'Adam Smith était incomplète !?

Lire la suite

21/01/2015

Onfray sur les attentats ................... (on n'est pas couché)

ou

Nous ne sommes pas (encore) sorti l'auberge!

 

L'intégralité de l'article dans Le Point par Michel Onfray

L'article de Philippe Lançon (escapé de l'attentat) dans Libération

Onfray, comme moi j'entends a une approche Spinoziste, qui veut dire chaque livre on a le droit de critiquer sur son contenue. Lui (Spinoza) prenais comme exemple le bible, qui était quelque part sanctifié à l'époque et on ne pouvais pas le critiquer. Quand on a sanctifié quelque chose ça devient intouchable et entouré d'un non-dit et ça ne fait pas grandir personne, ni approndir et evoluer sa foi si quelqu'un est croyant.

C'est l'attachement qui nous rends moins lucide, voyons par exemple nottre attachement aveugle au libéralisme bureaucratique, même si nous sommes opposé!!!

(A écouter attentivement, très important, n'est pas à juger.............. ......... !!!!!!! En écoutant avec un clin d'oeil ..... ........  ..........  pour aller à l'essentiel en nous-même et notre lien avec "le commun"ou "le devin" si vous êtes réligieux!!! ) Parfois les athées sont très réligieux aussi ;-) )

Et en écoutant 'entre les lignes' c'est là ou vous (et moi) y êtes!!!! Les oubliées de l'histoire!!! Le potentiel de l'esprit des lois en nous. 

 Nous avons besoin un Spinoza, Luther et/ou Darwin pour notre croyance libéral dérayé.

Je remercie l'équipe de On n'est pas couché et les invités de cette émission. C'est rare qu'il y a un débat comme celle-ci sur la télé en France!!!!!!

Merci,

 

Peter Hoopman

 

A lire aussi: 

... ou comment l'intellectualisme binaire récupère les évènements

Laïcité: aussi difficile/complexe que l'esprit des lois

et un petit exemple de la (non) fonctionnement de la politique (locale) (l'implantation des éoliens industrielle, dans laquelle plus personne ose de réfléchir lui-même en dehors la système politico-économique imposé et créé par nous même.)

Nous les croyants

La corruption bureaucratique chronique

Un mur de lamentation en Europe

 

Vous voyez le lien avec la laïcité?

Oui je sais, ce n'est pas gagné, il y a du boulot!!!!

 

Une observation pour moi très pointue trouvé dans Partage International mars 2015 sur les limites de la liberté d'expression, ajouté dans ce billet 28 avril 2015:

Les limites sont claires dès lors qu’elles mettent en cause les justes relations entre les hommes.