Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/03/2016

35 heures et les pousières (Interception- France Inter avec Pierre Larrouturou)

L'observation de Pierre Larrouturou (vers la fin de l'émission) est plein de bon sens, mais à la même temps reste un approche "technocrate" il va chercher une nouvelle équilibre plus saine, mais là, ça recommence le système politico-économico-financier va imposé pour "être plus efficace" ou "plus compétitive". Pierre Larrouturou fait nous gagner les temps, mais c'est le fonctionnement du système qui continue de nous imposer ces lois (plus efficace que notre constitution et ils ne sont pas décrits!)

Les 35 heures eux même dans leur époque on doit comprendre dans un contexte de "gagner du temps" mais fait dans un contexte de "compétitive" c'est perdu à l'avance!

 

Site de l'émission

20/11/2015

Masters (idiots!!!!??) of war ................................

Cette semaine dans la voiture j'entends Laurent Fabius sur France Inter, réveillé après trois ans et demi de hibernation politique ...... et il comprend il doit être ferme et claire .................. il n'a pas raté sa sortie d'hibernation politique .......


Laurent Fabius : "Si le monde n'est pas capable... par franceinter

 

J'espérai que Dominique Villepin était un des invités chez Ce Soir OU Jamais. Il n'est pas mais l'émission est commencé avec un résumé de son participation il y a un an chez CSOJ:


CSOJ - D. De Villepin - la guerre au terrorisme... par lakerwilliam

 

Emission intéressant ce soir CSOJ un merci aux tous les participants, la production et Frédéric Tadéï!!!

 

La situation est extrêmement difficile et complexe mais si nous ne regardons vers les causes et notre façon d'organiser (ou non organiser) l'injustice profonde dans notre société en France et en Europe on continue d'amener l'eau à l'océan pour un moment encore ......

Lire la suite

19/11/2015

"Ils ne savent pas" chronique d'André Manoukian sur France Inter


"Ils ne savent pas" : la chronique d'André... par franceinter

 

A lire peut-être aussi: Vos guerres, nos morts par Julien Salingue

et

Ce fanatisme qui détruit l'Islam par Halib Saleh (Courrier International) All4Syria

13/10/2014

Cessons de ruiner notre Sol!

Emission intéressant sur France Inter samedi dernier:

 

29/12/2013

L'économie: jeu (guerre) de pouvoir dans laquelle tout est vrai et son contraire

Emission L'économie en questions sur France Culture 28 décembre 2013

 

La montée en puissance de l'économie dans le débat public

Invité(s) :
Paul Jorion, economiste
Benjamin Coriat, professeur de sciences économiques à l'Université Paris 13 et co-président du collectif des Économistes Atterrés
Elise Huillery, professeur d'économie à Sciences Po
Olivier Pastré, professeur d'économie à Paris VIII
Xavier Timbeau, directeur du Département Analyse et Prévision OFCE

 

Émission intéressant qui montre entre autre la complexité de la quantification de l'économie. Quelle "valeur" et quelle "prix". Je ne comprends toujours pas la grande découverte de Paul Jorion d'éliminer "la valeur" en se focalisant sur "le prix". Peut un simplification très utile, mais quelle prix dans quelle contexte? Le "prix" pour moi est relative, alors c'est difficile de mettre en dehors "le valeur" comme ça n'existe pas.

On a besoin une sorte de théorie relative de valeur de l'argent et peut être c'est ça que Paul Jorion dit aussi. Mais en créant une sorte de théorie de relativité de l'argent on donne si on veut ou pas "des valeurs" au théorie relative de valeur de l'argent. Si il y a cette clin d’œil dans l'observation de Paul Jorion on peut se trouver sur le même chemin!

 

Un petit phrase clé au début de l’émission: La politique est subordonné à l'économie et en conséquence on demande l'avis aux économistes.....

 

Un petit phrase clé au début de l’émission: "La politique est subordonné à l'économie et en conséquence on demande l'avis aux économistes....."

Innocent remarque peut être, mais quelle objectivité on peut aujourd'hui donner aux économistes????

Est-ce que l'économie est aujourd'hui basé sur une intérêt générale quel conque?

Il y a aujourd'hui pas cette fondement économique unifiant! Aussi dans la théorie économique on se comporte comme des concurrents pour mettre se propre idées à l'avant. Mais la priorités, des priorités dans la science économique est de (ré)trouver une base scientifique commun. On ne va pas trouver cela dans les chiffrages comparants. Comparer quoi avec quoi, c'est çà labyrinthe économique dans laquelle nous se sommes complètement perdues. En conséquence nous avons besoin de formuler "des valeurs" de base dans laquelle tous le monde plus au moins peut se retrouver. Si il y a cette accord on peut se mettre en travail et développer des théories au service de cette constitution de l'économie.

La plus grand challenge direct est de réévaluer la rôle dominant de l'argent dans notre société. Nous avons donné trop de valeur à l'argent. En conséquence nous avons besoin de libérer nous même de cette attachement en acceptant et réalisant que notre propre rôle est plus important que le valeur que nous avons donné à l'argent. L'argent n'a aucune valeur en elle même!!!! L'argent est à la même temps un de plus grand inventions de l'homme, mais la question est, c'est pour nous servir ou pour nous dominer? Si elle domine la politique, pourquoi on vote des hommes/femmes politiques qui sont dominé eux mêmes!?

C'est aussi libérer nous même de l'idée du progrès aujourd'hui toujours situé dans une futur intenable, comme une fausse promesse éternelle. Nous avons besoin « une progrès ici et maintenant » petit à petit en réalisant que tout est déjà là  et on doit/peut essayer d'améliorer aujourd'hui notre sort et pas « demain ». Par exemple, faire les dettes aujourd'hui, pour avoir peut être du profit demain. Cette mécanisme comptable va jamais résoudre quoi se soi aujourd'hui, c'est une chantage bureaucratique/technocrate dans notre vie quotidienne dans laquelle nous ne sommes jamais capable de résoudre les challenges social entre nous et avec nous-mêmes. Est ce que la concurrence mutuelle est vraiment efficace ? Peut être pour l'hiérarchie de pouvoir en divisant plus facile de « gérer » !? Mais au bout du compte avec quelle cohérence, pour quelle sort de société, quelle sort de république et quelle sort d'état de droit ?

La démocratie on parle même pas on a le droit de choisir les managers dans notre ploutocratie ! ;-)


La nécessité de l'intégration de l'économie dans la démocratie et la démocratie dans l'état de droit.

Lire la suite

15/11/2010

La controverse de Valladolid

Pour qui connaissent pas ici un résumé de wikipedia

Verdredi dernier sur France Inter le sujèt en 2000 ans d'histoire. Interview avec Nestor Capdevilla.

 

 

 

 

 

Une histoire, malheureusement encore avec une grande actualité, plus profond ancré dans l'homme qu'on pense.

Si l'homme était soi disant égale à l'autre homme et chaque individi pouvais sentir cette égalité en soi et vis à vis de l'autre?

Est ce que le monde politique, l'économie, le débat social et la fonctionnement du système juridique fonctionnerai comme ils fonctionnent aujourd'hui?

 

J'espère 'la Controverse de Valladolid' peut nous aider de regarder à nouveau à notre propre fonctionnement et la peur au fond de nous même de l'autre dans la monde dans laquelle nous vivons.

Quelques questions visant à approfondir le débat politico-économique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et maintenant à voir Cleveland contre Wallstreet. ;-)